Le ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a présenté le 7 mai 2019 une nouvelle formation professionnelle en technicien en Smart Technologies, en présence des directeurs des cinq lycées qui la proposeront dès la rentrée 2019: Fabrice Roth du Lycée des Arts et Métiers, Fränk Fries du Lycée technique d'Ettelbruck, Patrick Straus du Lycée Guillaume Kroll, Tom Nober du Lënster Lycée et Théo Thill du Lycée privé Emile Metz.

La formation prend en compte les évolutions technologiques liées à l'électronique et à l'informatique : robotique, Smart and Green Energy, Smart Home, électromobilité, Internet of Things, réseaux de communication… Autant de "Smart Technologies" qui sont au cœur de nombreux secteurs d'activité et qui offrent beaucoup des débouchés professionnels pour les jeunes.

"Avec la numérisation de notre économie et de notre vie quotidienne, les métiers évoluent très rapidement. En matière de formation professionnelle, il faut regarder de plus en plus loin vers l'avenir et préparer les élèves aujourd'hui aux métiers de demain. Il s'agit de s'adapter sans cesse aux besoins et aux aspirations des élèves comme aux besoins et aux défis des entreprises" a souligné le ministre Claude Meisch.

La formation de technicien en électrotechnicien proposée jusqu'ici a donc été revue de fond en comble, en partenariat avec les Chambres professionnelles.

Le nouveau parcours est proposé dans cinq lycées qui se distinguent par une grande expérience dans le secteur technologique et dans la formation professionnelle. Les quatre années de formation sont divisées en deux années de tronc commun – en 4T et en 3T – et en deux années de spécialisation – en 2T et en 1T.

Les premières classes de 4T ouvriront leurs portes à la rentrée 2019-2020. Les spécialisations seront offertes à partir de 2021-2022.

Les deux dernières années permettront donc aux élèves d'approfondir un domaine spécifique, qui varie selon les lycées: 

• infotronique au Lycée des Arts et Métiers à Luxembourg (www.ltam.lu), avec une solide formation transversale orientée vers l'électronique, l'automatisation, la programmation et les techniques de la communication, qui permettra aux élèves de s'adapter aisément au contact de l'entreprise qui les emploiera;

• énergies renouvelables au Lycée technique d'Ettelbruck (www.ltett.lu), avec un accent non seulement sur la production (éoliennes, panneaux solaires, installations hydrauliques), mais aussi sur le stockage de l'énergie, un des grands enjeux d'avenir du secteur énergétique ;

• robotique et automatisation au Lycée Guillaume Kroll à Esch-sur-Alzette www.lgk.lu), avec la programmation et le fonctionnement des robots industriels, tout comme l'automatisation domestique (Smart Home) et des applications dans l'industrie, en médecine etc., en étroite collaboration avec des entreprises high tech;

• Smart Energy au Lënster Lycée à Junglinster (www.lensterlycee.lu) avec notamment la planification, le raccordement et l’exploitation de réseaux "intelligents" (Smart Grids) ou de systèmes de stockage (Energy Clouds) ainsi que des cours en sciences économiques et en management pour préparer au conseil et à l'accompagnement des clients ;

• E-Controls au Lycée privé Emile Metz à Luxembourg-Dommeldange (www.lpem.lu), avec le contrôle de la production, de la distribution énergétique et de l'entretien des systèmes, au niveau industriel ou en matière de technique du bâtiment, en se basant sur des connaissances solides en électrotechnique et en informatique.

La formation de technicien en "Smart Technologies" prépare à l'entrée dans la vie professionnelle mais aussi à la poursuite d'un brevet de technicien supérieur (BTS) ou d'autres études supérieures, par le biais de modules préparatoires. Elle sera offerte en langue allemande et également en français au Lycée Guillaume Kroll.

 

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse


Publié le 08 mai 2019