Depuis quelques années, le cloud public tend à se développer de plus en plus. Si beaucoup d’entreprises hésitent encore à l’utiliser, la technologie comporte de nombreux avantages. La simplicité du premier abord est-elle bien réelle ? Est-ce que tous les aspects qui garantissent la gestion des coûts, le contrôle des flux de données, la continuité du business, la sécurité et la conformité sont-ils facilement couverts ?  Le point avec Thomas Scherer, Chief Architect chez Telindus et speaker du prochain événement Cloud de Telindus prévu le 28 novembre prochain.

Qu’est-ce que le cloud public ?

L’expression « cloud public » englobe l’ensemble des services de cloud computing offerts via l’internet public. Les clouds publics sont détenus par un fournisseur tiers comme Google, Amazon, Microsoft par exemple. L’utilisateur a ainsi librement accès à des ressources informatiques comme les serveurs, le réseau, le stockage, des applications, etc. Ces services sont généralement vendus à la demande permettant à l’utilisateur de ne payer que ce qu’ils consomment réellement. C’est d’ailleurs pour présenter l’ensemble des bénéfices que peuvent tirer les entreprises du cloud public que nous organisons cet événement le 28 novembre prochain.

 

Quels avantages représente le cloud public pour les entreprises ?

Le cloud public permet de simplifier, voire d'externaliser l'exécution de nombreuses activités opérationnelles et donc de minimiser le coût d'exploitation. Les entreprises peuvent ainsi concentrer leurs ressources sur les outils informatiques qui animent leur cœur de métier. Une stricte séparation entre données et calcul permet de créer des services afin de ne traiter les données que lorsque c'est réellement nécessaire et cela sans coût permanent et sans infrastructure à gérer.

De plus, les énormes réserves de capacité que possèdent les grands acteurs du cloud permettent de bénéficier de modèles de facturation à l'usage qui s'avèrent financièrement très intéressants. Les entreprises peuvent par exemple faire travailler des centaines de serveurs pendant une heure plutôt qu’un seul serveur pendant des centaines d’heures pour le même prix et réaliser ainsi d’énormes gains d’efficacité. Les dernières innovations nous en font profiter en parallélisant les tâches - et il ne s'agit plus ici de théorie - permettant ainsi de traiter de grandes quantités de données en temps réel. On peut de la sorte obtenir de précieuses informations commerciales en analysant des données financières en quasi-temps réel, ce qui aurait pris des jours, voire des semaines, il y a quelques années.

Un troisième élément est la grande quantité de produits proposés par le cloud public corrélés à l’ensemble des usages précédemment présentés. Par exemple, les différents acteurs de cloud public offrent via leurs clouds des modèles de Machine Learning destinés aux organisations qui ne disposent pas de spécialistes en science des données.

Il existe en outre de nombreux modèles prêts à l'emploi, comme ceux qui sont utilisés aujourd'hui quotidiennement pour la reconnaissance vocale et textuelle, la traduction ou la reconnaissance faciale. Ces API (Applications Program Interface) sont faciles à intégrer dans les applications métier, autorisant les entreprises à créer une solution d'intelligence artificielle désignée sur mesure pour leur cœur d'activité.

 

Qu’en est-il de la sécurité des données dans le cloud public ?

Les grands fournisseurs de cloud public ont fait leurs preuves lorsqu’il s’agit de construire et d’exploiter des infrastructures cloud hautement sécurisées. Dans le cas du cloud public, la confiance est la clé du succès pour les entreprises. Par ailleurs, d’un point de vue sécurité, cette confiance repose principalement sur la capacité du fournisseur cloud à démontrer sa conformité aux exigences réglementaires. En effet, les différents secteurs d’activité ont tous des exigences différentes en termes de sécurité. Pour le secteur financier par exemple, le régulateur a mis en place un certain nombre de réglementations. En tant que Managed Service Provider (MSP), Telindus s’assure que les exigences en termes de compliance soient remplies comme par exemple le fait pour une entreprise d’intégrer un plan de sortie dans sa stratégie cloud. En effet, il est très facile de lancer ses projets dans le cloud public mais il peut être plus complexe d’en sortir.

 

Comment le cloud public peut-il aider les entreprises à innover ?

Lorsqu’une entreprise décide d’utiliser le cloud public, tout ce qu’elle a à faire est de choisir son produit, créer un compte et utiliser le service. L’une des principales raisons de l’adoption de cloud public par l’entreprise est que cette dernière n’a pas à se soucier de savoir comment construire un centre de données, comment établir un réseau, comment assembler un ordinateur, comment gérer le stockage. Son unique préoccupation est celle de consommer toutes ces ressources comme un service, car ce faisant, elle améliorera sa capacité à bâtir une entreprise axée sur les données et à devenir un acteur plus agile et compétitif sur son marché.

Le jeudi 28 novembre, Telindus organise la « Telindus Cloud conference: How public cloud digitally transforms your business? » qui rassemblera des experts de Google, Microsoft et Gartner, notamment. L’événement mettra en lumière de nombreuses success stories et use cases.

 

Pour plus d’informations et inscriptions à l’événement, cliquez ici : https://www.telindus.lu/en/events/telindus-cloud-conference

 

Communiqué par Telindus


Publié le 25 novembre 2019