NTT Ltd., le premier fournisseur mondial de services technologiques, a présenté aujourd’hui ses prévisions de tendances technologiques, baptisées «Future Disrupted: 2021 ». Ces tendances, qui reposent sur une combinaison de tendances technologiques critiques qui devraient stimuler le changement et de connaissances éclairées des experts de NTT, servent de fil conducteur aux entreprises qui cherchent à saisir les opportunités et les avantages offerts par ces technologies.

Les technologies de rupture projetées au-delà de 2021 reflètent l’impact de la pandémie de COVID-19 sur l’accélération de la transformation numérique de la société. Selon NTT, cinq tendances technologiques perturbatrices clés devraient aider les entreprises à assurer la sûreté et la sécurité, à soutenir une croissance durable et à réduire les charges environnementales :

1. Les réseaux tout-photoniques (all-photonics network – APN) alimenteront les communications mondiales : les APN permettront la transmission d’informations de bout en bout entre le terminal et le serveur et nous permettront d’exploiter un environnement de communication durable à très faible consommation d’énergie.

2. La technologie de la fondation cognitive (Cognitive Foundation – CF) connectera et contrôlera tout : la gestion centralisée et l’allocation agile des ressources TIC permettront d’intégrer diverses informations de capteurs — voix, vidéo ou autres — pour soutenir les initiatives de l’Internet des objets.

3. L’initiative informatique Jumeaux numériques (Digital Twin Computing – DTC) permettra de réaliser des analyses prédictives en intégrant les mondes réels et virtuels : la DTC testera différents environnements en copiant, en combinant et en échangeant librement divers jumeaux numériques d’« objets » et de personnes. Ces informations seront intégrées dans des applications telles que des systèmes de prévision d’embouteillages et seront capables de générer des prévisions précises dans le domaine de la lutte contre les maladies.

4. L’évolution du « développeur citoyen » et de l’automatisation des processus robotiques refaçonnera les entreprises : les plateformes « low code/no code » — conçues pour permettre à quiconque de créer des applications commerciales à l’aide des données de son entreprise — constitueront un facteur de différenciation significatif pour les entreprises. L’approche du « développeur citoyen » exploite également l’automatisation des processus robotiques pour automatiser certains processus d’entreprise, ce qui permet aux employés de consacrer leur temps à des tâches de plus grande valeur.

5. L’informatique quantique et l’informatique de périphérie ouvriront une nouvelle ère de l’informatique : le traitement informatique pourrait davantage avoir lieu localement au niveau du périphérique, plutôt que dans le cloud central, où il peut accuser certains retards. Par exemple, le système de vision informatisé d’une voiture traiterait et reconnaîtrait les images immédiatement au lieu de les envoyer dans le cloud pour vérification.

Tandis que ces technologies de rupture se profilent à l’horizon, ces tendances stimulent, à plus court terme, le besoin de transformation numérique en permettant aux entreprises de proposer des expériences client et employé de qualité supérieure, plus connectées, transparentes et positives. C’est pour cette raison que NTT prévoit qu’en 2021, la transformation numérique représentera un impératif pour les entreprises, et non un choix.

Le rapport Intelligent Workplace 2020 de NTT dévoile qu’à l’avenir, les stratégies commerciales reposeront sur des expériences employé et client (EX et CX) positives. D’autres recherches de NTT – 2020 Intelligent Workplace Report– soutiennent cet argument et révèlent que 70,5 % des organisations ont cité l’amélioration de l’expérience client comme principal facteur de leur transformation numérique.

Commentant les prévisions, Andy Cocks, Chief Go-to-Market Practices Officer chez NTT Ltd., déclare : « En 2021, nous prévoyons que le succès de l’expérience client dépendra de la mise en place d’une stratégie bien documentée et basée sur les données. Les immenses quantités de données clients auxquelles la plupart des organisations ont accès, capturent et gèrent via de multiples sources ne feront qu’augmenter dans l’année à venir. »

Il poursuit : « L’automatisation jouera également un rôle essentiel dans les initiatives d’expérience employé. NTT prévoit des progrès en matière d’automatisation des processus robotiques, d’apprentissage automatique et d’IA, ainsi que l’adoption de ces éléments. Les employeurs doivent réfléchir sérieusement à l’optimisation du bien-être et de la sécurité de leurs employés. L’identité, les données et les analyses, les outils collaboratifs, la sécurité et l’automatisation serviront de fondements à l’amélioration de l’expérience employé et, surtout, du bien-être des employés. »

Enfin, la cybersécurité doit sous-tendre tout ce qui est mis en œuvre, car son impact sur la fidélisation des clients et le bien-être des employés s’intensifiera à l’approche de 2021. Le rapport Intelligent Workplace de NTT révèle également que 83,2 % des entreprises ont complètement repensé leur sécurité pour s’adapter aux nouvelles méthodes de travail induites par la pandémie. La formation aux nouvelles applications et aux nouvelles méthodes de travail semble être faiblement prioritaire (en place pour seulement 42,8 % des entreprises), ce qui présente un niveau de risque élevé. Pour garantir que les employés adoptent le comportement souhaité et assurer leur adhésion aux questions de cybersécurité, il est primordial de les informer des mises à jour des politiques de sécurité et de réaliser des programmes de sensibilisation à la sécurité, en leur expliquant comment ceux-ci les aideront dans leurs activités quotidiennes — où qu’ils se trouvent — et ce que l’on attend d’eux.

 

Pour en savoir plus sur les tendances de 2021 et au-delà, consultez la page Future Disrupted.

 

Communiqué par NTT Ltd.


Publié le 11 novembre 2020