Steewe Lefay, Competence Developer, Human Resources, CTG PSF Luxembourg S.A, revient sur les bienfaits de participer aux enquêtes proposées par Great Place to Work, même en période de changements internes. Elles permettent notamment de faire un diagnostic du climat social de la société, mais aussi de mesurer la satisfaction des collaborateurs de façon continue, entre autres.

Vous avez été nommés, à plusieurs reprises par vos salariés, comme une entreprise ou il fait bon travailler suite à l’enquête menée avec GTPW. Pendant ces différentes périodes, vous avez été soumis à plusieurs changements internes, quels sont-ils ?

Nous avons connu une période de croissance continue de notre effectif tout au long de ces dernières années. Cette croissance s’est accompagnée d’un développement de nos activités et services, avec la naissance de métiers qui n’existaient pas chez nous, il y a quelques années. En 2019, nous avons aussi acquis l’entreprise Tech-It, qui compte environ 50 salariés et qui elle aussi a des activités qui n’existent pas chez CTG. L’intégration, tant des personnes que des nouveaux business, est un challenge enthousiasmant pour tout le monde. On peut dire que l’entreprise s’est métamorphosée depuis notre première participation en 2011 !

 

Durant ces périodes de changement, vous avez continué à mener en interne l’enquête de satisfaction GPTW, quelle est selon vous l’utilité de faire cet exercice pendant ces périodes de changement ?

Nous avons souhaité participer à l’enquête chaque année car la satisfaction des salariés est une composante essentielle de la stratégie de l’entreprise. Cela semble d’autant plus important dans des périodes de changements intenses car ce sont des moments qui peuvent faire naître des tensions dans une organisation. Grâce à l’enquête, nous le mesurons et pouvons accompagner ce changement.

 

Qu’est-ce que cela vous a apporté comme informations pour mener à bien vos projets ?

Les résultats de l’enquête, et notamment le Trust Index, permettent une analyse assez fine de la satisfaction des salariés. Nous avons des résultats par équipe/métier qui nous permettent de cibler nos actions. Les 58 questions de l’enquête nous indiquent également sur quelles dimensions agir. Comme nous participons depuis 2011, nous avons un historique important grâce auquel nous mesurons l’évolution et l’impact des plans d’actions mis en place.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux entreprises qui hésitent encore à se lancer dans la mise en place de ce diagnostic interne ?

Les outils et la méthodologie sont complets, pragmatiques et communs à tous donc permettant un benchmark, du coup je leur dirais : Go Go Go !

 

Source : Great Place To Work


Publié le 21 octobre 2019