Un nouveau prix pour distinguer et inspirer les femmes du secteur

NTT Security, la société spécialisée en cybersécurité du groupe NTT, lance la première édition du prix « Women in Cybersecurity ». NTT Security cherche ainsi à distinguer les professionnelles talentueuses et inspirer les nouvelles venues du secteur de la cybersécurité.

Ce nouveau prix, créé en partenariat avec Global Digital Women (GDW), permettra de mieux faire entendre la voix des femmes dans le secteur de la cybersécurité en Europe et de changer l’image qu’elles se font d’elles-mêmes. Il encouragera aussi les plus jeunes d’entre elles à envisager une carrière dans ce secteur qui ne compte que 26 % d’employées en Europe. Ce projet s'inscrit également dans le cadre des efforts à long terme de NTT Security pour combler l'écart entre les sexes dans l'entreprise.

Les femmes peuvent se porter elles-mêmes candidates ou proposer la candidature d'expertes en cybersécurité. Il y a deux catégories : Newcomer (« Nouvelle venue »), pour les femmes ayant travaillé dans le secteur de la cybersécurité pendant au moins 12 mois, ainsi que Professional (« Professionnelle »), pour les femmes ayant travaillé dans ce même secteur pendant 5 ans et plus.

Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 16 août dans la région DACH : Allemagne, Autriche et Suisse, et jusqu'au 13 septembre en Europe du Nord : Benelux, Royaume-Uni et Scandinavie. Les finalistes seront choisies par un panel d'experts indépendants et les noms des lauréates seront révélés à l’Information Security World, une série d'événements sectoriels organisés par NTT Security le 17 septembre à Vienne et le 15 octobre 2019 à Londres.

Kai Grunwitz, SVP EMEA chez NTT Security, déclare : « Aussi loin qu'on remonte, le secteur a toujours été confronté à un déséquilibre majeur entre les sexes. Si l'on y ajoute la pénurie mondiale de cybercompétences, il est clair que nous atteignons le point de rupture. »

« Avec le prix Women in Cybersecurity, nous voulons donner aux femmes de notre secteur la visibilité qu'elles méritent et les remercier pour le travail qu'elles abattent chaque jour. Nous cherchons aussi à inciter davantage de femmes à se faire un nom dans le domaine de la cybersécurité. Il y a déjà beaucoup plus de modèles féminins aujourd'hui, mais il reste encore bien du chemin à parcourir.. »

Selon les derniers chiffres d’(ISC)² pour l’année dernière, le déficit mondial de compétences en matière de cybersécurité est de 2,9 millions de professionnels, les femmes occupant un peu moins du quart (24%) des postes. Il s'agit d'une amélioration par rapport aux 11 % estimés précédemment et même des 7 % en Europe, mais nous savons aussi que l'augmentation est plutôt due à un recalibrage de la méthodologie de l’étude qu'à une amélioration de la situation. Par ailleurs, les hommes continuent de dominer le secteur, occupant une large majorité (87 %) des postes directoriaux dans les entreprises Fortune 500.

Kai Grunwitz conclut : « Notre secteur doit tout mettre en œuvre pour attirer plus de femmes dans la cybersécurité et, même si le problème de la diversité des sexes ne sera pas résolu du jour au lendemain, nous espérons que le nouveau prix de NTT Security aidera à améliorer la visibilité de la profession auprès des femmes. »

Pour en savoir plus sur les prix Women in Cybersecurity : www.women-in-cybersecurity-awards.com

Communiqué par NTT Security


Publié le 20 juin 2019