NTT Ltd et son partenaire de longue date Cisco ont annoncé le déploiement du projet Connected Conservation dans le nord du Kenya. Ce projet vise à soutenir six aires protégées couvrant plus de 80.000 hectares de terres sur lesquelles vivent 14 % de la population de rhinocéros au Kenya.

Connected Conservation œuvre à la protection des espèces sauvages et des individus chargés de leur sécurité grâce à des technologies telles que des passerelles LoRA WAN, des pylônes radio pour créer un réseau de réserves naturelles point à point, des capteurs, des caméras de vidéosurveillance et des infrastructures d’énergie solaire fiables. Ces technologies sont capables de détecter toute activité suspecte ou illégale avant qu’il n’arrive quoi que ce soit aux animaux.

Le projet a débuté par un programme pilote mené dans une réserve privée aux abords du Parc national Kruger en Afrique du Sud, programme qui a permis de réduire le braconnage des rhinocéros de 96 % au cours des deux premières années de l’installation. Le projet est l’œuvre de Bruce Watson, un des fondateurs de Dimension Data, qui fait désormais partie de NTT Ltd.

Bien que le projet en Afrique du Sud ait permis de réduire fortement le braconnage, on estime toujours qu’un rhinocéros est tué toutes les 15 heures, rien qu’en Afrique. Les espèces sauvages sont également confrontées à d’importantes menaces dues au licenciement massif de gardiens de parcs, à une diminution du nombre de patrouilles et à un déclin du tourisme. NTT Ltd. et Cisco sont convaincus que le projet aidera les gardiens de parcs en leur fournissant des yeux et des oreilles supplémentaires s’ils sont contraints de travailler avec des équipes réduites en ces temps difficiles.

Grâce à la technologie, les gardiens peuvent observer l’ensemble de la réserve et réagir rapidement à toute activité suspecte dans une zone donnée. Les réserves sont ainsi en mesure de surveiller une vaste zone tout en laissant les animaux évoluer librement, sans leur porter préjudice. Un logiciel en ligne baptisé Earthranger permet aux gardiens de collecter, intégrer et afficher toutes les données historiques et en temps réel disponibles pour une réserve et de suivre ainsi les incidents passés et d’intervenir de manière adéquate et opportune. Autrement dit, les gardiens peuvent intercepter rapidement les braconniers, mais aussi aider les communautés voisines à gérer les conflits hommes-animaux avant qu’il ne soit trop tard.

La technologie sans fil, qui permet une transmission des données sécurisée, de longue portée et à basse consommation, sera utilisée pour connecter les six aires protégées à distance, ce qui permettra aux gardiens de communiquer entre eux en cas de comportement suspect.

Toutes les informations transmises par chaque aire protégée seront regroupées dans le principal centre d’opérations conjoint. Un centre d’opérations conjoint satellite dans les réserves voisines restera en contact avec le principal centre d’opérations conjoint via un réseau point à multipoint. Un système de vidéosurveillance en direct, des infrastructures d’énergie solaire fiables et des pylônes assureront les communications.

Ruth Rowan, responsable marketing de NTT Ltd. : « Je suis très fière de notre travail pour protéger les espèces sauvages et les communautés dévastées par le braconnage partout en Afrique. Nous prouvons ainsi qu’il est possible, ensemble, de changer le cours de l’avenir et de réaliser de grandes choses. Nous continuerons à travailler avec l’équipe du nord du Kenya pour mettre au point une technologie capable de renforcer encore la protection contre le braconnage. »

« L’efficacité de Connected Conservation a été démontrée en Afrique du Sud. Son extension au Kenya est donc une excellente nouvelle. Pour réduire la menace actuelle, nous avons besoin de doter davantage de réserves des connaissances et outils permettant de protéger les espèces. Ensemble, nous pouvons non seulement réduire considérablement les cas de braconnage, mais aussi éradiquer totalement le phénomène. »

Chris Panzeca, Senior Director et Global Strategic Partner Sales chez Cisco, ajoute : « NTT et Cisco ont uni leurs forces pour créer un monde plus sûr, plus prospère et plus durable pour les générations futures. Connected Conservation est l’illustration des innovations que nous proposons à nos clients en utilisant des technologies de pointe pour répondre aux besoins de leur entreprise, autonomiser les communautés locales et protéger les espèces menacées. Nous sommes extrêmement fiers de déployer Connected Conservation dans le nord du Kenya. »

Pour en savoir plus sur les objectifs de l’initiative Connected Conservation, rendez-vous sur : https://hello.global.ntt/en-us/about-us/case-studies/connected-conservation

 

Communiqué par NTT


Publié le 10 juillet 2020