A la mi-janvier, Lydia a annoncé avoir bouclé un nouveau tour de table à hauteur de 40 millions d'euros. Le chinois Tencent, Open CNP, XAnge et New Alpha ont participé à l'opération.

Fondée en 2013, en étant à la base une simple application de virements bancaires entre particuliers, pour aujourd'hui permettra bien plus d'options, Lydia revendique à ce jour plus de 3 millions d'utilisateurs. "Aujourd’hui, 25% des Français âgés de 18 à 30 ans ont un compte Lydia. Avec très peu de moyens, nous avons réussi à créer un formidable effet de réseau. Ces nouvelles ressources et l’appui d’un actionnaire tel que Tencent vont nous permettre de gagner beaucoup de temps et d’éviter de nombreux faux pas dans cette phase d’hyper-croissance. Cela nous donne toutes les raisons d’être très ambitieux," indique Cyril Chiche, le co-fondateur et président de Lydia. "Nous sommes désormais en bonne position pour apporter aux consommateurs une alternative crédible au modèle traditionnel de distribution des services financiers par les acteurs bancaires. Ce modèle de plate-forme est déjà bien établi dans d‘autres secteurs d’activité comme les voyages, la musique, le cinéma ou le commerce."

"Nous soutenons la vision d’une évolution cashless de l’Europe portée par Lydia depuis sa création," souligne Ma Danying, Investment Director de Tencent. "L’entreprise dispose d’une base d’utilisateurs très active et a prouvé sa grande qualité d’exécution. Nous sommes confiants sur sa capacité à saisir les opportunités actuelles du marché pour devenir un leader Européen des services financiers sur mobile".

 

Source : Lydia


Publié le 23 janvier 2020