Le Service Statistiques-Veille des marchés de l'Institut luxembourgeois de régulation (ILR) publie au mois de septembre son tableau de bord des communications électroniques portant sur le premier semestre 2020. Il en ressort notamment que l'activité du secteur de télécommunications a été impacté par la crise sanitaire COVID-19.

Le tableau de bord des communications électroniques qui porte sur les données du premier semestre 2020, documente, entre autres, les répercussions de la crise sanitaire COVID-19 dans le secteur des télécommunications. Même si les services fixes ont été épargnés, il n'en est pas de même pour les services mobiles qui ont été plus touchés par la crise sanitaire. En effet, le revenu global du secteur au premier semestre baisse de 3,7% sur base annuelle, ceci essentiellement suite à la baisse des revenus de services mobiles (-9,0%).

Le Roaming IN de clients étrangers au Luxembourg a fortement baissé au premier semestre ralentissant ainsi la croissance des opérateurs mobiles des dernières années. La téléphonie fixe, en baisse depuis plus de dix ans, connaît à présent un nouvel essor avec une nette hausse des volumes. L'ILR constate également dans son document que les accès Internet fixe continuent à migrer vers des vitesses supérieures ou égales à 100 Mbps.

 

Communiqué par l'Institut luxembourgeois de régulation (ILR)


Publié le 30 septembre 2020