Selon le rapport 2019 Digital Means Business Report de NTT Ltd., à peine 11 % des entreprises sont très satisfaites des responsables de leur transformation numérique, bien que près des trois quarts d'entre elles aient déjà initié le processus.

Alors que les organisations du monde entier constatent le succès de la transformation numérique, nombre d’entre elles sont toujours convaincues que cette évolution nécessite des changements radicaux et profonds pour réussir. Cette crainte, combinée à l'absence d'un leadership transformationnel fort et d'accent mis sur la nécessité de changer les gens, freine de nombreuses entreprises :

• Environ 71 % des organisations qui en sont aux premières étapes de la transformation croient encore qu'une restructuration complète de l'entreprise et du business model est la principale définition de la transformation numérique.

• À peine 49 % des sondés pensent que la direction dispose des compétences nécessaires pour réussir la transformation numérique.

• Le manque de soutien de la direction ou d’appropriation stratégique semble être le principal frein.

 

Cette lacune souligne la nécessité pour les chefs d'entreprise de se changer eux-mêmes, de créer un environnement différent et d'établir de nouvelles priorités comportementales et de nouveaux indicateurs de performance pour encourager une approche plus proactive, tactique et progressive de la transformation.

L'étude a également montré qu'il existe une corrélation directe entre la capacité des organisations à réaliser la valeur de la transformation numérique de façon pertinente et axée sur les résultats, et leur maturité numérique. Cependant, le manque de coordination entre les équipes informatiques et l'ensemble de l'entreprise reste frappant :

• À peine 29 % des organisations considèrent la transformation numérique comme un partenariat entre les activités commerciales et l’informatique.

• Alors que 42 % des sondés ont déclaré que les activités commerciales et l’informatique produisent des résultats d'une manière plus intégrée, notamment du fait de la création d'un poste de Chief Digital Officer, seuls 12 % sont très satisfaits que la planification se poursuive efficacement dans son exécution.

• Près de la moitié (49%) des projets de transformation numérique sont encore gérés par le département informatique.

 

Wayne Speechly, VP of Advanced Competencies chez NTT, déclare : « Les organisations éprouvent des difficultés à façonner leur entreprise afin de tirer profit d'un avenir connecté. Le numérique offre la possibilité de créer continuellement de la valeur à partir d'initiatives de transformation à l'échelle de l'entreprise. Les organisations doivent se concentrer moins sur la mise au point d'un grand plan numérique que sur la prise de mesures délibérées et itératives dans leur projet de transformation, en fonction de la valeur et de la clarté des étapes suivantes. Pour plusieurs raisons, une organisation est son pire ennemi, donc tout changement doit être soutenu par un leadership pragmatique et conscient de soi, qui évolue de concert. »

L'enquête a sondé plus de 1 150 cadres de 15 pays d'Amérique du Nord, d'Europe, du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Asie-Pacifique, actifs dans 11 secteurs verticaux. Les résultats donnent un aperçu inestimable de la façon dont ces leaders perçoivent les occasions professionnelles dans le domaine de la transformation numérique, les défis que pose la concrétisation d'une stratégie de transformation numérique et la valeur qui est atteinte.

 

Communiqué par NTT


Publié le 07 août 2019