Lors d'une réunion de la commission parlementaire de l'Économie et de l'Espace, Étienne Schneider, Vice-Premier ministre et ministre de l'Économie, a confirmé que le gouvernement luxembourgeois, en collaboration avec des partenaires des secteurs public et privé, a investi dans Orbital Ventures ('le Fonds'), un fonds d'investissement axé sur les sociétés en phase de démarrage dans le domaine du secteur spatial.

L'implication du Luxembourg s'inscrit dans l'engagement du pays à soutenir le développement économique de l'industrie spatiale commerciale.

Ancré au Luxembourg, le fonds de capital-risque investit dans des entreprises spatiales en phase de démarrage qui développent des technologies innovantes. Le ministre Schneider a confirmé à la commission parlementaire que le Fonds avait atteint une clôture initiale avec 70 millions d'euros.

Le Fonds a été développé en tant que partenariat entre les secteurs public et privé. À la clôture initiale, le Fonds comptait neuf investisseurs, dont plusieurs sociétés internationales de premier plan ainsi que des investisseurs institutionnels et privés.

Orbital Ventures va maintenant commencer à investir dans des start-up dans le domaine des produits et services relevant de la haute technologie spatiale. Afin d'offrir un rendement aux investisseurs, le Fonds privilégiera les entreprises innovantes ayant des produits ou des services générant déjà des revenus ou prêts à le faire à court terme.

Outre le gouvernement luxembourgeois par le biais du ministère de l'Économie, les autres acteurs actuellement impliqués dans le Fonds sont (par ordre alphabétique): BCEE, BGL BNP Paribas, BIL, OHB, Promus Ventures, POST Luxembourg, SES et SNCI.

Étienne Schneider, Vice-Premier ministre et ministre de l'Économie du Luxembourg, a déclaré: "Nous nous réjouissons de travailler avec nos partenaires pour soutenir les entreprises les plus prometteuses qui développent des technologies permettant de promouvoir davantage la commercialisation de l'espace. Depuis des décennies, le Luxembourg est à la pointe des initiatives qui façonnent l'avenir de l'espace. Nous allons profiter de notre expertise de longue date et de nos collaborations internationales pour soutenir la commercialisation de l'activité spatiale."

 

Communiqué par le ministère de l'Économie


Publié le 17 janvier 2020