Cette technique, qui sépare les consommateurs en fonction de leurs nationalités sur les sites de vente en ligne, sera bannie de l'Union Européenne. Un accord a été conclu entre les représentants du Parlement européen, des Etats membres de l'Union Européenne et de la Commission Européenne.

Le texte qui en découle interdit aux vendeurs de rediriger automatiquement les consommateurs vers une version locale du site visité. Les conditions de paiement devront également être les mêmes en fonction de leur nationalité. Les vendeurs resteront néanmoins libres de livrer ou non dans les pays de leur choix.

La commissaire chargée de l'économie et de la société numérique Mariya Gabriel, explique notamment dans un communiqué de la Commission que "la fin des blocages géographiques injustifiés est un grand pas en avant pour les consommateurs et pour la construction d'un véritable marché unique numérique au service de tous. Profitant en outre de la portabilité et de la fin des frais d'itinérance, les Européens pourront, en ligne, acheter leur nouveau mobilier, réserver des chambres d'hôtel ou utiliser leur carte de crédit à l'étranger comme chez eux".


Publié le 23 novembre 2017