HP Inc. a publié aujourd’hui son Sustainable Impact Report 2019 qui comprend l’objectif d’éliminer 75 % des emballages en plastique à usage unique d’ici 2025. Ce nouvel engagement contribue à une économie circulaire à faible intensité de carbone et témoigne de la volonté accrue de HP d’influencer positivement la planète et les communautés du monde entier.

« La crise a obligé tous les acteurs, des pouvoirs publics à l'ensemble de la société, en passant par les entreprises, à fixer des priorités et à s'inscrire résolument dans la logique du développement durable. Toutes les entreprises doivent s’engager à prendre des mesures qui non seulement stimulent la valeur actionnariale, mais créent également un avenir meilleur. L’heure est désormais venue d’accélérer nos progrès, de déterminer ce qui ne fonctionne pas et de trouver de nouvelles façons de promouvoir la durabilité dans le monde », confie Koen Van Beneden, Managing Director HP Belux.

 

Des entreprises vertes pour une société durable

Le changement climatique est un des problèmes les plus importants auxquels les entreprises et la société sont confrontées aujourd’hui. Par conséquent, tant la société que les entreprises doivent prendre des initiatives. HP ne déroge pas à la règle et s’attelle, entre autres, à éliminer la déforestation dans sa chaîne d’approvisionnement du papier depuis 2016. L’entreprise est en bonne voie de réaliser ce même objectif pour ses emballages à base de papier d’ici à la fin de 2020.

Dans le même temps, HP a également réduit l’utilisation de mousse plastique de 40 % dans ses emballages d’imprimantes. Résultat ? En 2019, HP a réduit de 95 tonnes sa consommation en repensant l’emballage en plastique d’un modèle d’imprimante. Lancée en 2019, l’imprimante HP Tango Terra est la première imprimante avec un emballage zéro plastique utilisant une combinaison de tampons en fibre moulée et de papier en fibre en verre pour remplacer la mousse et les sacs en plastique.

HP augmente également l’utilisation de plastique recyclé dans son portefeuille de produits. En 2019, HP a ainsi utilisé plus de 25.000 tonnes de matériaux recyclés post-consommation dans ses produits, ce qui représente 9 % du plastique utilisé. L’entreprise s’emploie à porter ce chiffre à 30 % d’ici à 2025.

 

Des temps difficiles pour créer un monde zéro déchet

« Avec la crise sanitaire du COVID-19, de nombreuses entreprises ont soudain dû accélérer leur production et leur distribution, et repenser leur chaîne d’approvisionnement. À cet égard, l’impression 3D peut offrir la solution. Elle permet de raccourcir la chaîne d’approvisionnement, ce qui crée des emplois locaux, renforce les économies locales et émet moins de CO2, puisque les produits n’ont plus besoin d’être expédiés, » explique Koen Van Beneden.

L’impression 3D est également un domaine en pleine évolution. Récemment, HP a annoncé la disponibilité d’un nouveau matériau, le polypropylène PP, qui aide à réduire les déchets en permettant de réutiliser jusqu’à 100 % de la poudre excédentaire.

En Belgique, ZiggZagg, partenaire de HP, a développé de nombreux produits pour lutter contre la pandémie de COVID-19, en partie grâce aux technologies d’impression 3D de HP. Dans le cadre du réseau HP Digital Manufacturing Network, ZiggZagg est qualifiée pour développer des produits de haute qualité à grande échelle. Outre les produits standard tels que les visières, une protection pour une utilisation prolongée des masques buccaux, l’ouverture sans contact des portes et des robinets, cette entreprise a également répondu à la pénurie de kits de test COVID grâce à la technologie d’impression 3D.

 

Un lieu de travail durable pour les collaborateurs

Dans 58 pays à travers le monde, HP prend des mesures pour réduire son impact sur le climat, sa consommation d'eau et sa production de déchets et pour impliquer ses collaborateurs dans la création d’un lieu de travail plus durable.

Le travail chez HP s’inscrit depuis longtemps dans un environnement hybride : travail au bureau, travail en déplacement et télétravail en fonction des besoins des collaborateurs. Pour y parvenir pleinement, il est essentiel d’instaurer une culture de confiance et de donner une orientation claire aux collaborateurs. Une telle approche présente de nombreux avantages à la fois pour les collaborateurs et l’employeur, notamment en termes de mobilité, de concentration et de liberté. La réalité du COVID pousse de nombreuses entreprises à y réfléchir et permet de rendre le monde du travail plus agréable et plus durable pour de nombreux travailleurs.

« En adoptant la culture de travail et les technologies ad hoc, les entreprises peuvent relever les défis qu’elles rencontrent. Nous aidons, par exemple, nos clients à imprimer de manière plus responsable en concevant des imprimantes et des logiciels qui optimisent la consommation du papier et en améliorant la recyclabilité du papier moyennant le développement de solutions pour le désencrage du papier, » explique Koen Van Beneden.

Enfin, HP Belgique œuvre également auprès d’associations caritatives dans le domaine de l’éducation et des soins de santé. Ce type de plaidoyer public et d’action collective constitue un élément déterminant du HP Sustainable Impact, et soutient les changements systémiques et les politiques nécessaires pour aider HP à atteindre ses objectifs et ses engagements tout en continuant à protéger les hommes, les communautés et la planète.

 

Communiqué par HP Belux


Publié le 25 juin 2020