Le ministre de l'Économie, Franz Fayot, et la CEO de Luxinnovation, l'agence nationale de promotion de l'innovation, Sasha Baillie, ont annoncé ce jeudi 15 octobre les noms des 20 start-up sélectionnées dans le cadre de la 10e édition du programme d'accélération Fit 4 Start. Les start-up retenues sont actives dans les domaines des TIC, des technologies de la santé et de l'espace. À cette occasion, le ministre a également dressé le bilan de ce programme, 5 ans après son lancement.

Initié en 2015 par le ministère de l'Économie, le programme Fit 4 Start est mis en œuvre par Luxinnovation, avec la collaboration du Technoport, du Luxembourg City Incubator et de la Luxembourg Space Agency. Il a pour vocation de soutenir les start-up des secteurs TIC, des technologies de la santé et de l'espace dès leur phase de démarrage. Le programme propose aux start-up, sur une période de 4 mois, un financement de 50.000 euros et un coaching adapté à leurs besoins.

En complément, une aide additionnelle de 100.000 euros est attribuée aux start-up qui ont accompli avec succès tout le programme Fit 4 Start et réussissent dans les six mois suivant sa clôture à lever des capitaux privés.

Sur l'ensemble des 10 éditions organisées depuis 2015, plus de 1.800 start-up ont posé leur candidature, 78 ont suivi les différentes sessions d'accompagnement et 56 ont été graduées. Les start-up qui ont participé aux neuf premières éditions de Fit 4 Start ont levé, depuis leur création, un montant total de plus de 15,2 millions d'euros apportés par des investisseurs privés.

"La formidable évolution du programme au cours de ces 5 dernières années et l'intérêt de plus en plus fort affiché par les start-up du monde entier pour Fit 4 Start démontrent à la fois sa pertinence et son importance dans l'écosystème start-up, aussi bien au niveau national qu'international, et je m'en réjouis", a déclaré le ministre de l'Économie, Franz Fayot.

"Ce programme a atteint un double objectif: attirer les start-up internationales vers le Luxembourg et être un tremplin pour les start-up luxembourgeoises vers l'international", a commenté Sasha Baillie, la CEO de Luxinnovation. "Fit 4 Start permet un véritable échange et une collaboration entre les uns et les autres, tout en agissant comme un outil très efficace de marketing/branding du Luxembourg à l'international."

Pour la 10e édition du programme Fit 4 Start, 476 start-up originaires de 60 pays avaient déposé leur candidature suite à l'appel lancé en été, preuve du succès de ce programme confirmé d'édition en édition. Au final, 79 start-up ont pitché devant un jury d'experts pour cette 10e édition, au cours de sessions qui se sont déroulées online début octobre.

Ce 15 octobre 2020, la liste des 20 start-up finalement retenues (10 dans le domaine des TIC, 5 pour les technologies de la santé et 5 pour le secteur spatial) a également été annoncée. Ces sociétés proviennent de 11 pays différents, dont 2 d'Asie.

À l'occasion de ce bilan, trois start-up ayant accompli avec succès une des précédentes éditions de Fit 4 Start, Passbolt (édition 3), Salonkee (édition 6) et LuxAI (édition 7), ont également livré un témoignage illustrant comment Fit 4 Start a contribué au succès de leur parcours de jeunes entreprises innovantes.

"Fit4Start est un catalyseur de croissance qui aide les startups à orienter leur rampe de lancement dans la bonne direction: la lune", a expliqué Kevin Muller (Passbolt).

"Le programme a remis en question toutes nos hypothèses initiales sur la croissance et la stratégie de marché. Peu de temps après, nous avons clôturé un tour de table de 1 million d'euros qui nous a conduit sur un chemin de croissance sans précédent", a ajouté Tom Michels (Salonkee).

"Fit 4 Start est un programme incroyable qui aide à planifier votre feuille de route entrepreneuriale de manière très stratégique", a précisé Aida Nazari (LuxAI).

Le programme Fit 4 Start continue son évolution et la prochaine étape portée à l'attention du public est déjà fixée avec l'appel à candidatures pour la 11e édition qui sera lancé en janvier 2021.

 

Communiqué par le ministère de l'Économie et Luxinnovation


Publié le 16 octobre 2020