Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, s'est rendu en Israël du 17 au 20 mars 2019, pour une mission axée sur la Fintech et les fonds d'investissement.

Cette mission s'inscrit dans la suite de la visite de travail du Premier ministre Bettel de septembre 2016. Pour commencer sa visite, Pierre Gramegna a visité le mémorial de Yad Vashem, lieu de mémoire dédié aux victimes de la Shoah. Le ministre des Finances y a déposé une gerbe dans la crypte du souvenir et marqué un arrêt devant le mur des Justes, la Salle des noms et au Mémorial des enfants.

Le ministre des Finances a ensuite eu une entrevue avec Amir Yaron, le gouverneur de la Banque centrale d'Israël. Ils ont eu un échange de vues sur la situation macroéconomique, ainsi que sur les implications de la digitalisation et le développement des cryptomonnaies. Il convient de noter que le Luxembourg et Israël sont membres de la même constituante à la Banque mondiale et qu'Israël est également membre de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB), dont l'assemblée générale se tiendra en juillet 2019 à Luxembourg. 

Pierre Gramegna a par ailleurs eu une réunion avec Ofir Akunis, ministre des Sciences et de la Technologie, pour évoquer la politique de soutien à l'innovation menée par le gouvernement israélien, ainsi que le développement du secteur des ressources spatiales. En effet, une société israélienne privée vient de lancer le 22 février 2019 "Berechit", un engin spatial qui devrait se poser sur la lune le 11 avril prochain. En cas de succès, il s'agirait du premier atterrissage lunaire privé et d’une preuve de la faisabilité de missions privées, telles qu'envisagées par le Luxembourg dans le contexte de l'initiative spaceresources.lu. Ainsi, les deux ministres ont convenu d'explorer des pistes pour une collaboration bilatérale plus poussée sur ce sujet.

Israël est reconnu mondialement comme "start-up nation" par excellence. En ce qui concerne le seul secteur de la Fintech, le pays compte autour de 500 start-ups. De nombreux groupes financiers internationaux y ont installé un centre de recherche ou un incubateur. Partant, Pierre Gramegna, accompagné d'une délégation de représentants du ministère des Finances, du ministère de l'Économie, de Luxembourg for Finance (LFF) et du Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT), a visité une série de ces établissements, pour mieux comprendre ce qui fait le succès de l'écosystème israélien et explorer des pistes de collaboration. À ce titre, il a rencontré notamment Wendy Singer, CEO de Startup Nation Central, Ittai Ben-Zeev, CEO de la Bourse de Tel Aviv, Michal Beinisch, CEO de Barclays Rise, Uzi Scheffer, CEO de SOSA, ainsi que les responsables du Citi Innovation Lab à Tel Aviv.

Par ailleurs, la délégation a eu une réunion avec Peretz Regev, Head of Global Risk de Paypal. Ce groupe, dont le siège européen est établi à Luxembourg, entretient à Tel Aviv un centre de recherche spécialisé notamment sur les solutions de sécurité et de prévention de la fraude. En effet, Israël s'est forgé une solide réputation en matière de cybersécurité, un domaine qui compte également parmi les secteurs identifiés comme prioritaires par le gouvernement luxembourgeois.

En complément, Pierre Gramegna a profité de sa visite en Israël pour faire la promotion du Luxembourg comme centre financier de premier plan et porte d'entrée vers le marché unique européen. À ce titre, il a notamment participé à un séminaire organisé par l'Association luxembourgeoise de l’industrie des fonds d’investissement (ALFI) en collaboration avec IFO ("Israel Funds Observer"), pour présenter les fonds UCITS et fonds alternatifs luxembourgeois à des acteurs clé du secteur financier israélien.

Le ministre des Finances a en outre fait le discours introductif d’un évènement organisé par Luxembourg for Finance et Equitech à l'attention de la communauté des Fintechs établies à Tel Aviv, pour leur présenter les opportunités de développement au Luxembourg et en Europe, au travers notamment d'un partenariat avec la LHoFT.

Enfin, il a rencontré des dirigeants de haut niveau du monde de la finance et de l'économie, pour évoquer avec eux les opportunités d'investissement au Luxembourg, ainsi que le potentiel de développement pour des entreprises luxembourgeoises en Israël.

Pierre Gramegna commente: "Israël et Luxembourg ont de nombreuses similarités. Ne disposant d'aucune ressource naturelle, ils misent de manière conséquente sur l'innovation et la recherche pour développer leurs économies respectives. Cette mission a permis de mettre en exergue un important potentiel de collaboration entre nos deux pays, notamment en ce qui concerne le secteur financier. Le Luxembourg constitue une plateforme idéale pour les sociétés Fintech établies à Tel Aviv et qui cherchent à se développer à l'international. En sens inverse, ces sociétés viendraient utilement compléter l'écosystème luxembourgeois. Ensemble avec Luxembourg for Finance et la LHoFT, nous allons continuer à explorer dans les mois à venir les opportunités ainsi identifiées."

 

Communiqué par le ministère des Finances


Publié le 20 mars 2019