2019 a marqué une nouvelle étape de développement pour Infrachain dont l’impact se sentira en 2020 et bien au-delà. C’est ce qu’ont appris aujourd'hui les participants à la réunion de Nouvel An d’Infrachain. L’association sans but lucratif créée en 2017 dans le cadre de Digital Luxembourg a obtenu son premier financement européen pour un projet opérationnel dans le cadre du programme Horizon 2020. Faisant partie d'un consortium comprenant 11 entités de différents États membres de l'UE, Infrachain participera à un projet appelé TOKEN. Le projet démarre en ce mois de janvier.

TOKEN est un acronyme pour « Transformative Impact Of BlocKchain tEchnologies iN Public Services » (Impact transformateur des technologies BlocKchain dans les services publics). Le projet vise à développer un écosystème expérimental pour permettre l'adoption des technologies de registre distribué (DLT – distributed ledger technologies) comme moteur de la transformation des services publics vers une approche gouvernementale ouverte et collaborative. TOKEN se concentre sur quatre domaines d'application hautement reproductibles qui sont communs à de nombreux gouvernements publics à travers l'Europe: la distribution des financements publics; la gestion des comptes publics; la logistique urbaine; la valorisation des données. Le financement total alloué à TOKEN est de 3,78 millions d'euros.

Le consortium autour de TOKEN comprend des développeurs informatiques, des organisations de recherche et de technologie, des associations de blockchain, des administrations publiques, des experts SSH en gestion publique et des think tanks d'Allemagne, de Belgique, du Danemark, de Grèce, de Finlande, du Luxembourg, d'Espagne et de Pologne.

La responsabilité d’Infrachain au sein du projet réside principalement dans la définition des règles de gouvernance, l’établissement d’un plan d’exploitation et de diffusion et le soutien aux premiers adoptants. Infrachain s'engagera dans TOKEN avec l'aide de certains de ses membres: itrust consulting, KYC3, LIST, Net Service, Scorechain et l'Université du Luxembourg à travers le SnT, ainsi que EY, InTech et The Blockchain Academy®. Chacun d'entre eux apportera ses connaissances et ses compétences spécifiques à la blockchain pendant toute la durée de 3 ans du projet.

Fabrice Croiseaux, président du conseil d'administration d'Infrachain, a déclaré: « Nous sommes fiers de faire partie du consortium gagnant. Infrachain a été lancé en 2017. Aujourd'hui, nos efforts portent leurs fruits et grâce à ce projet, nous sommes reconnus au niveau international. » Plus tôt en 2019, l'OCDE avait déjà noté dans son étude économique du Luxembourg qu'Infrachain « comble le fossé entre [la blockchain] et les régulateurs, et positionne le Luxembourg comme centre de compétences en Europe. »

TOKEN est le 2ème grand projet opérationnel dans lequel Infrachain s'engage. L'association a également été choisie par le ministère de la Digitalisation pour créer les règles de gouvernance de la blockchain du secteur public.

Fabrice Croiseaux: « 2019 a marqué un tournant pour les technologies blockchain et de registre distribué et le marché est devenu plus mature. L'accent n’est plus mis sur les crypto-monnaies, mais sur les stablecoins et les applications commerciales. Le secteur public est un moteur important pour pousser de nouvelles technologies. TOKEN et la blockchain du secteur public luxembourgeois sont des initiatives clés pour l’adoption de la blockchain et des DLT à plus grande échelle. »

En outre, Infrachain a renforcé sa dimension internationale en octobre dernier avec l'organisation réussie de la première édition internationale de son sommet Infrachain à Bologne, en Italie - un événement pour lequel l'association a bénéficié du soutien de la région d’Émilie-Romagne et de son membre local Net Service. « Bologne est particulièrement connue pour son université et son centre de calcul à haute performance. La région d’Émilie-Romagne est très riche en industries, y compris dans le domaine des constructeurs automobiles. Nous avons découvert de nombreux cas d'utilisation passionnants de la blockchain et il existe de nombreuses complémentarités et synergies à explorer », a déclaré Tom Kettels, responsable opérationnel d'Infrachain.

Les complémentarités et les synergies sont également au cœur du pôle d'excellence blockchain annoncé en décembre par Infrachain, LëtzBlock, LHoFT, LIST et le SnT. Les partenaires cherchent à combiner l'expertise et les capacités de recherche du monde universitaire avec un solide leadership industriel.

Le président d'Infrachain a conclu: « En 2020, Infrachain se concentrera sur trois priorités: les travaux sur TOKEN, le soutien de la blockchain du secteur public et la mise en place du pôle d'excellence blockchain. »

 

Communiqué par Infrachain


Publié le 17 janvier 2020