Dell Technologies et Intel présentent aujourd’hui le rapport d'Enterprise Strategy Group, une enquête mondiale réalisée auprès de 1.250 décideurs IT d’entreprises publiques et privées. Les résultats mettent en avant le fait que seulement 5% des entreprises ont réussi à harmoniser leurs infrastructures informatiques.  L’étude met en lumière des résultats préoccupants si l’on considère que 64 % des entreprises avaient prévu d’augmenter leurs investissements dans les services cloud publics en 2019 (par rapport à 2018).

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises délèguent leurs charges de travail à des fournisseurs de cloud public, mais beaucoup continuent de développer leurs environnements IT sur site, en adoptant une approche flexible de consommation des infrastructures, à l’instar des clouds publics. Dans ce contexte, la fragmentation augmente et les entreprises peinent à gérer leurs environnements multi-cloud trop complexes. Au niveau mondiale, 73 % des entreprises affirment que le cloud public et la multiplicité des services cloud combinés à leur infrastructure sur site ont rendu leurs opérations IT plus complexes.  

La valeur ajoutée du cloud hybride repose sur une gestion cohérente  Sans surprise, toutes les entreprises sont convaincues qu’une simplification de la gestion est synonyme de valeur ajoutée. À l’échelle mondiale, près de 7 décideurs IT sur 10 estiment qu’une gestion plus cohérente du cloud pourrait diminuer leurs coûts globaux de 19 % en moyenne.  

Les décideurs IT du monde entier sont convaincus qu’une gestion uniformisée du cloud pourrait améliorer l’expérience des développeurs : 96 % des répondants affirment en effet qu’elle permettrait de lancer plus facilement du code en production. 56 % espèrent ainsi bénéficier un jour de cet avantage au quotidien.     Les entreprises s’attendent aussi à une diminution d’environ 30% des failles de sécurité, des pannes applicatives et d’autres évènements affectant leurs données hébergées dans le cloud public.     Le rapport met également en lumière l’impact de ces avantages et les gains significatifs pour le reste de l’entreprise. Par exemple, 38 % des entreprises indiquent que leurs initiatives de cloud hybride ont pu générer de la valeur grâce à la gestion uniformisée du cloud. Ces projets les aident à innover et à se démarquer de leurs concurrents.     Une harmonisation pour de meilleurs bénéfices  L’enquête révèle que les gains obtenus, par les quelques entreprises parvenant à gérer leur cloud de manière cohérente, dépassent souvent leurs attentes. 

- 90 % des décideurs IT constatent une meilleure efficacité et des opérations simplifiées,

- Au-delà de la simple efficacité, 87 % des répondants indiquent avoir réduit leurs délais de mise sur le marché, 81 % constatent une accélération de l’innovation,

- 77 % ont raccourci leurs cycles de développement applicatif,

- et 74 % ont adopté des technologies comme l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique (ML).

 

Le rapport présente ensuite des conseils pour aider les entreprises à harmoniser leur gestion cloud pour en tirer pleinement parti sous 12 à 18 mois. 

- Ne pas oublier le cloud privé : si la cohérence de la gestion cloud est critique, ce n’est pas le seul facteur essentiel à la réussite des projets de cloud hybride. Les entreprises doivent également s’assurer que leurs infrastructures sur site soient modernes, compatibles cloud, hyperconvergées et basées sur les API.

- Acquérir les compétences clés pour la transformation : comme le montrent les rares entreprises les plus performantes dans ce domaine, la cohérence de la gestion cloud s’imposera comme vecteur de transformation pour les équipes IT. Et ce avec une utilisation accrue des technologies d’intelligence artificielle et de machine learning et l’accélération du développement d’applications. À mesure qu’ils rationalisent leurs workflows de gestion cloud, les décideurs IT devront se concentrer sur la formation et le recrutement des talents disposant des compétences nécessaires pour développer les projets d’analytique, de DevOps et d’automatisation intelligente. 

- En cas de doute, faire confiance aux experts : pour beaucoup d’entreprises, la cohérence de la gestion cloud est un défi de taille. Dans ce contexte, elles pourraient faire appel à des spécialistes à même de les guider tout au long du processus. Pour cela, les décideurs IT peuvent solliciter des entreprises tierces comme des fournisseurs, des intégrateurs de systèmes, des revendeurs à valeur ajoutée, ou les trois. Ces acteurs les aideront à élaborer et à déployer leurs projets d’infrastructure cloud. 

 

« Il est encourageant de voir un nombre croissant d’entreprises prendre conscience de la valeur des environnements IT multi-cloud. Cependant, à l’heure où 5 % seulement gèrent leur cloud de manière uniformisée, beaucoup d’entreprises ne bénéficient pas encore pleinement des avantages permis par cette approche Il est évident que les entreprises doivent redoubler d’efforts pour aligner et simplifier leurs environnements hybrides. » commente Nigel Moulton, CTO Globale de Dell Technologies. 

 

Communiqué par Dell Technologies


Publié le 05 mai 2020