Dell Technologies présente son rapport The Future of Connected Living. Cette enquête analyse la manière dont des technologies émergentes changeront nos modes de vie d’ici 2030. 4.600 dirigeants d’entreprise, venant de plus de 40 pays, ont participé à cette étude effectuée en collaboration avec l’Institute for the Future (IFTF) et Vanson Bourne. Les résultats prédisent un avenir débordant d’opportunités dans la mesure où les nouvelles technologies de pointe recèlent en elles la capacité à servir d’aiguillons de progrès à l’échelle de la planète.

Les nouvelles technologies, activateurs de profondes évolutions

L’IFTF et le forum des experts mondiaux prédisent que des technologies telles que l’informatique en périphérie de réseau (edge computing), la 5G, l’IA, l’Extended Reality (XR) et l’IoT, conjuguées entre elles, provoqueront cinq grandes évolutions au cours des dix prochaines années.

L’IFTF prédit les évolutions suivantes d’ici 2030:

1.    Réalité en réseau. Au cours de la prochaine décennie, le cyber-environnement deviendra une couche venant se superposer à la réalité telle que nous la connaissons aujourd’hui, étant donné que notre environnement numérique est loin de se limiter à la télévision, au smartphone et à d’autres types d’écrans.

2.    Mobilité connectée. Les véhicules de demain seront, par essence, des ordinateurs mobiles. La moitié des dirigeants d’entreprise interrogés croient qu’ils rouleront d’ici 2020 dans une voiture autonome. Nous attendrons d’elles qu’elles nous amènent à destination dans le monde réel tandis que nous pourrons évoluer dans le monde virtuel mis à disposition, quel que soit l’endroit où nous nous trouvions (avec la voiture).

3.    Des villes numériques aux villes conscientes. Les villes prendront vie grâce à leur propre infrastructure connectée d’objets intelligents, à des systèmes gérant des notifications et des signalements spontanés, et à des analyses pilotées par l’IA.

4.    Agents et algorithmes. Chacun de nous aura droit au support d’un “système d’exploitation de la vie” très personnalisé qui sera capable d’anticiper nos besoins et qui pourra accompagner proactivement nos activités quotidiennes de telle sorte que nous puissions consacrer notre temps à d’autres choses.

5.    Des robots ayant une vie sociale. Les robots deviennent nos nouveaux partenaires de vie. Les robots partageront de nouvelles connaissances sur leur propre réseau-robot social afin de s’adonner à la innovation participative (selon le principe du “crowdsourcing”) et d’accélérer les progrès en temps réel. 39% des dirigeants d’entreprises souhaiteraient voir les machines acquérir une conscience de soi. Par ailleurs, 70% des personnes interrogées accueillent favorablement cette idée de collaboration avec des machines/robots afin de dépasser nos limitations humaines.

Anticiper les changements

De nombreuses entreprises se préparent dès à présent à ces évolutions:

●   76% des participants à l’étude s’attendent à restructurer la manière dont ils utilisent leur temps disponible en automatisant davantage de tâches.

●   Plus de la moitié des entreprises interrogées indiquent qu’elles s’attendent à ce que la Réalité en Réseau devienne monnaie courante.

●   56% déclarent accueillir favorablement l’utilisation quotidienne de la réalité virtuelle et augmentée.

●   56% déclarent souhaiter que les individus soient équipés de technologies qui leur permettent de piloter des ordinateurs par la pensée.

 

Jongler avec les défis

Selon les constats de l’étude, ces importantes évolutions provoquées par les technologies peuvent s’avérer de réels défis pour les entreprises et pour les individus confrontés au changement. Les entreprises qui veulent exploiter la puissance de ces nouvelles technologies doivent prendre des mesures afin de réellement collecter des données, de les traiter et de les implémenter afin de soutenir le rythme de l’innovation.

Les individus doivent par ailleurs accorder de l’attention à l’équité et à l’objectivité des algorithmes qui prennent des décisions importantes, depuis la manière dont les entreprises recrutent des collaborateurs jusqu’à l’identité des personnes qui entrent en ligne de compte pour des emprunts, de même qu’à l’inquiétude grandissante dont les individus font preuve en matière de vie privée. Les pouvoirs publics doivent apprendre à collaborer afin de partager leurs données, les mettre à profit afin de conférer de la plus-value au “numérique” dans les villes et de devenir de réelles cités intelligentes vivaces.

 

Les dirigeants d’entreprise prennent d’ores et déjà les devants face à certains de ces défis:

●   74% des dirigeants d’entreprise interrogés déclarent qu’ils considèrent la vie privée comme un défi social majeur auquel il faut apporter une solution.

●   44% en appellent à une réglementation de l’IA et à de la transparence sur la manière dont elle est utilisée.

Pour les besoins de ce rapport de recherche, l’IFTF s’est appuyé sur une étude portant sur l’avenir du travail et de la technologie que l’Institut mène depuis déjà plusieurs dizaines d’années, sur la dernière enquête en date de Dell Technologies et sur des experts venus du monde entier. The Future of Connected Living est le troisième et dernier volet d’une série de recherches en trois phases qui inclut également The Future of the Economy et The Future of Work, publiées plus tôt dans le courant de cette année.

 

Communiqué par Dell Technologies


Publié le 21 octobre 2019