Une jeune entreprise luxembourgeoise, eProseed,vient de se distinguer à l'occasion d'OpenWorld 2013, la conférence annuelle organisée à San Francisco par Oracle, en étant élu Partner of the Year2013. La startup procède également en ce moment au lancement de sa plate-forme de supervision financière. A l'occasion de cette double actualité, nous avons rencontré Geoffroy de Lamalle, fondateur et CEO d'eProseed, et Yves Reginster, Practice Director.

 

eProseed a été fondée voici quatre ans autour du constat que les entreprises étaient confrontées à la nécessité d'optimiser leurs coûts – d'autant plus en période de crise -  en intégrant les processus et les systèmes de façon à améliorer la fluidité de l'information, à optimiser le traitement des données et à automatiser les tâches répétitives, afin de permettre aux personnes qui participent aux process de se consacrer aux clients ou de ne gérer que les cas où leur expertise est requise.

 

Les organisations doivent faire face également à un besoin de consolidation des applications et des données, jusque-là isolées dans des silos, objectif qu'elles peuvent atteindre au travers des techniques de middleware. "Dans le cadre d'un projet de Business Intelligence, par exemple, la valeur réside dans l'intégralité des informations disponibles sur l'ensemble des systèmes de l'entreprise. La gestion du risque exige aussi une vision transversale de tous les systèmes", explique Geoffroy de Lamalle.

 

Optimisation des coûts et consolidation des systèmes, "ce sont les deux facteurs principaux qui nous ont poussés à construire une offre de service middleware et système autour d'Oracle, une plate-forme connue qui présente des avantages reconnus", ajoute-t-il.

 

Un framework bâti sur l'expertise Oracle Middleware

Fusion Middleware Enablement Accelerator est un framework composé des méthodologies adéquates et des meilleures pratiques en la matière, qui permet aux clients d'eProseed d'industrialiser la création de processus, de dashboards, et de services. "Nous avons de belles références dans ce domaine, auprès des institutions européennes et de sociétés cotées," assure Geoffroy de Lamalle. "Notre enabler permet à nos clients d'engranger des résultats rapides pour un budget maîtrisé et d'enchaîner une suite de succès tactiques". "Le pack comprend également un volet de knowledge transfer et d'accompagnement destiné à donner l'autonomie au client en six à neuf mois", précise Yves Reginster.

 

Financial Services Supervision Platform

eProseed est en outre l'éditeur d'une offre logicielle spécifique, une plate-forme de supervision financière destinée aux banques centrales et aux commissions de contrôle bancaire. Confrontées aux demandes croissantes des organismes de réglementation internationaux, les organes de contrôle bancaire doivent en effet veiller à la conformité de leurs banques nationales avec de nombreuses normes nationales et internationales. Pour traiter ces flux d'informations croissants, les régulateurs financiers ne disposent trop souvent que d'outils rudimentaires.

 

La solution d'eProseed (Financial Services Supervision Platform) permet aux organes de supervision de collecter et de traiter les informations transmises par les entités régulées, d'automatiser les contrôles standards, d'émettre des rapports et des dashboards, ou encore de réaliser du data discovery. "La plate-forme autorise également le lancement de processus d'analyse auprès des organismes financiers en faisant intervenir les spécialistes à la demande, lorsque le besoin s'en fait sentir. C'est ce que l'on appelle l'Adaptive Case Management", commente le CEO d'eProseed. Cette solution permet de mieux cibler les contrôles tout en minimisant les coûts et la charge de travail pour les entités régulées.

 

Entre autres avantages, la solution offre une qualité constante, la continuité de la supervision, la rapidité d'intervention, sans oublier un solide système de sécurité. La première référence d'eProseed pour sa plate-forme est la Banque du Liban, "une référence active qui n'hésite pas faire la promotion de la solution auprès des superviseurs bancaires nationaux avec lesquels elle est en contact", ajoute Yves Reginster. eProseed est en ce moment en pourparlers avec quatre banques centrales parmi les plus importantes en Europe et au Moyen-Orient.

 

Croissance et développement international

La société, qui se profile clairement comme un bureau d'experts, est en pleine croissance: elle emploie près de 40 collaborateurs aujourd'hui, et espère en recruter une douzaine de plus d'ici la fin de l'année.

 

Les services financiers représentent 75% du chiffre d'affaires de la société, le reste provenant du secteur public et de l'industrie.

 

La jeune entreprise luxembourgeoise, qui a par ailleurs été élue Oracle Middleware Partner of the Year trois années de suite, cherche maintenant à se développer aux Etats-Unis: "nous venons d'ouvrir eProseed America et nous pensons à un autre pays en Europe l'année prochaine", commente Geoffroy de Lamalle.

 

Propos recueillis par Michaël Renotte


Publié le 14 octobre 2013