Dans l'édition de son magazine U&Us, Telindus présentait ses solutions de Web Selfcare et de Solutions4Reporting (propos recueillis par Michaël Renotte).

Avec Web Selfcare, Telindus powered by Tango propose à ses clients professionnels de prendre la main sur la gestion de leurs abonnements mobiles.

Les services de communication sont aujourd'hui devenus stratégiques et les entreprises veulent avoir les moyens d'accélérer leur développement. Concrètement, il ne s'agit plus seulement de débloquer une carte SIM, mais d'exploiter un nouveau plan tarifaire, de moduler la consommation des utilisateurs, de gérer les consommations d’une flotte ou d’un service et d’envoyer, en quelques clics, des SMS d’information ou d’alerte à l'ensemble de l'entreprise.  

"Les services de communication ont changé de statut, les entreprises les intègrent réellement dans leur stratégie de développement", analyse Eric Abella, Head of Service Delivery Mobile chez Telindus. "Cette évolution se traduit par un besoin de proactivité auquel nous répondons aujourd'hui par une solution innovante, le Web Selfcare."

L'idée ? Proposer aux clients professionnels qui le souhaitent de décider et d'agir par eux-mêmes, de prendre la main sur certaines actions qui impactent leur entreprise. Comment ? A l'aide d'un outil de gestion très sophistiqué, Web Selfcare, avec lequel ils vont pouvoir littéralement "piloter" de façon autonome leurs communications.

 

Activer, désactiver : vous êtes aux commandes !

Destiné à tous les clients professionnels, le Web Selfcare est un service sécurisé et gratuit qui permet à un client d'administrer son compte en temps réel.

"Le suivi des utilisateurs est de plus en plus important", explique Eric Abella. "Hier, on se contentait d'appeler un agent commercial pour lui demander d'effectuer les changements. Aujourd'hui, dans un environnement en évolution constante, la capacité à réagir fait la différence. Si un collaborateur vient à perdre son smartphone, on doit pouvoir en bloquer l'usage dans les plus brefs délais, quitte à le débloquer une demi-heure plus tard parce que son propriétaire l'a retrouvé !"

Considérez par exemple les collaborateurs fraîchement embauchés. Désormais, à peine arrivés, ils sont susceptibles de recevoir un smartphone ou une tablette. Le Web Selfcare permet d'agir immédiatement, y compris pour activer des lignes.

"Vous disposez d'une série de numéros auxquels vous pouvez attacher des profils", poursuit Eric Abella. "Trois minutes plus tard, les lignes sont activées. Vous l'avez fait en quelques clics, sans aide extérieure. Bref, vous êtes pleinement autonomes !"

 

Gérer, c'est anticiper

D'emblée, l'accès aux factures vient à l'esprit. Web Selfcare permet de les visualiser sous différents formats, de les payer et d’importer à la demande des fichiers regroupant toutes les communications d’une flotte ou d’une ligne. "Et grâce au format Excel, vous exploitez directement les données et les retraitez tout aussi aisément", ajoute Eric Abella.

Gérer signifie prendre la main : pour modifier les noms ou les profils d'utilisateur des cartes SIM actives, activer des centres de coût, ou administrer les cartes SIM nécessaires à l'entreprise, par exemple. Web Selfcare permet de créer et d'activer ses propres cartes, les changer, les débloquer. Et qui dit déblocage dit aussi blocage : bloquer, par exemple, les SMS premium, les SMS ou les données en itinérance sur les cartes SIM de certains utilisateurs.

Web Selfcare permet aussi aux entreprises de gérer leur interaction avec les services de Telindus, en formulant leurs requêtes directement à partir de la plateforme, ou encore d’importer un inventaire complet des téléphones utilisés par leur flotte.

Avec Web Selfcare, les clients deviennent pleinement autonomes. Ils ne sont plus seulement les utilisateurs d'un ensemble de services, ils en deviennent les gestionnaires et, dans une certaine mesure, les garants. Ils peuvent notamment veiller au respect des règles en place ou accéder en ligne aux SLA les concernant avec, à la clé, une plus grande sécurité et des économies.


Publié le 13 juin 2018