La société Transpolis lance le projet d'une ville nouvelle située dans l'Ain, une plate-forme de 80 hectares unique en Europe dédiée au développement et à l'étude de la mobilité connectée et intelligente. Un projet qui intéresse de nombreux et divers actionnaires.

D'un côté, de grands groupes publics et privés figurent à la tête de cette société créée en 2011 : les constructeurs Renault Trucks, Aixam ou encore l'entreprise de travaux publics Colas qui appartient au groupe Bouygues. Mais également des startups comme Hikob, qui devient le treizième actionnaire du groupe.

Le président de Transpolis, Dominique Fernier, déclare : "Avec l'arrivée de Hikob, Transpolis intègre de nouvelles technologies indispensables à l'approche systémique et d'open innovation collaborative que nous promouvons".

Le projet devrait être finalisé en juin 2018 et étudiera tout ce qui est relié à la mobilité connectée, de la gestion du trafic au tracking des marchandises en ville, de l'éclairage urbain à l'IoT. Les travaux sont en cours et 18 millions d'euros ont déjà été investis dans les premiers équipements.  


Publié le 12 septembre 2017