Près de 300 professionnels ont assisté à la deuxième édition du ProximIT Day organisée par Rcarré et Rcube ce mardi 2 octobre à l'Alvisse Parc Hotel de Luxembourg. Alors que se profile la fin de l'exercice 2018, ce mini-salon informatique, ponctué de conférences, d'ateliers et d'échanges, marque le point d'orgue d'une année qui devrait se solder par une solide croissance des activités basée sur une stratégie ambitieuse. A l’occasion de cet événement, nous avons recueilli les impressions des dirigeants du groupe sur quelques-uns des points forts qui ont jalonné l’année.

Identifier les forces et clarifier les rôles

"Nous avons mis à profit l’année 2018 pour finaliser l'identification des forces respectives des sociétés qui composent notre groupe - mais aussi leurs différences, explique Jean-Guy Roche, CEO de Rcarré. Comme cela a été clairement exposé durant le ProximIT Day, Rgroupe est composé d’une PME qui rencontre les besoins technologiques des PME, Rcarré, et d’une entreprise qui adresse d'une part les problématiques de conformité et d'autre part les systèmes, processus et données critiques, Rcube Professional Services. En corolaire, nous avons réussi à estomper les noms des sociétés acquises ces dernières années et à affirmer notre identité de groupe technologique luxembourgeois."

"Nous avons par ailleurs travaillé à développer notre vision en matière de qualité", intervient Peter Dockx, CEO de Rcube. "Nous offrons aujourd'hui à nos clients un large éventail de services susceptibles de rencontrer leurs propres niveaux d'exigence et qui se traduisent tant par des accords de niveau de service quant aux moyens mis en œuvre que par des SLAs impliquant une garantie de résultat, ainsi que toute une gamme d'offres de niveaux intermédiaires. Nous disposons maintenant de la taille critique nécessaire pour répondre aux besoins des petites entreprises comme des grandes organisations, quels que soient leurs secteurs d'activité et leurs cultures du risque."

"Au cours de l'année écoulée, nous avons également testé une formule innovante qui consiste à combiner les concepts d'économie circulaire et de leasing dans le cadre de l'évolution vers une économie d'usage", poursuit Peter Dockx. "Devant le succès rencontré par cette expérience, nous en avons décidé de loger ces services dans un société à part entière et c'est ainsi que R-Lease a vu le jour. Cette démarche est indicative d'une maturité accrue et de notre volonté, en tant qu'entreprise, d'assumer notre part d'effort en termes de responsabilité sociétale", résume-il.

Un écosystème de partenaires

Dans le cadre de sa stratégie de développement, Rgroupe s’est construit un écosystème de partenaires technologiques capables d'apporter aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs les solutions susceptibles de soutenir leur développement et de renforcer leur compétitivité dans une économie en voie de numérisation accélérée. La trentaine de partenaires invités par Rgroupe, de Dell EMC à HP en passant par Minusines et LuxGap,  ont répondu aux interrogations des participants quant aux champs d'application et aux innovations en matière d'hyperconvergence, d'intégrité des données, de signature électronique, de téléphonie ou encore d'Internet des Objets.

"Jusqu'à l’année dernière", explique Jean-Guy Roche, "notre développement était fondé sur les technologies. Nous avons d’ailleurs enregistré de beaux succès dans le domaine des services d’infrastructure avec une offre de SLA flexible et adaptable à la plupart des entreprises. Nous voulons maintenant accroître la part du service en étoffant notre propre catalogue mais aussi en mettant en avant les services de nos partenaires et en jouant pour eux un rôle d'intégrateur de solutions. Ces partenaires prennent d'ailleurs un part active à nos côtés dans le déroulement de ce ProximIT Day."

"Notre stratégie inclus également la mise en place de consortium avec des sociétés de développement qui ont des solutions innovantes à proposer", ajoute Céline Dupuy, Sales & Marketing Manager de Rcarré. "Nous sommes en effet experts en infrastructures dans le Cloud et nous bénéficions d’un excellent retour d'expérience sur le modèle économique que nous offrons à nos clients et qui leur permet de maîtriser leurs coûts d'infrastructure informatique. Mais les entreprises doivent également pouvoir accéder, à travers le Cloud, à des applications, des fonctionnalités et des services pour répondre aux besoins de leurs métiers. C’est pour rencontrer ces besoins que nous identifions des startups porteuses d’innovation et que nous élaborons avec celles-ci des offres conjointes. Nous apportons à ces sociétés de développement notre connaissance du marché des petites et moyennes entreprises. Nous les aidons à mettre au point et à industrialiser leur modèle économique, nous assurons les services de gouvernance et de support, et nous rendons leurs solutions facilement accessibles à travers notre cloud."

 

L’innovation accessible à toutes les entreprises

Les participants au ProximIT Day ont eu notamment l'opportunité d'assister à une conférence consacrée aux opportunités offertes par la technologie Blockchain et aux pistes à exploiter pour en tirer des cas d'usage concrets, animée conjointement par Céline Dupuy et David Naramski, Partenaire chez Nowina Solutions. Si le principe de décentralisation inhérent à la Blockchain est porteur de transparence, de sécurité et d’efficacité, a souligné Céline Dupuy, cette technologie ne va pas sans poser de problèmes aux entreprises qui choisissent de la déployer, tant vis-à-vis des clients que des fournisseurs et des employés. Ainsi, la chaîne de blocs est grande consommatrice d’énergie et elle peut difficilement rencontrer certaines des exigences réglementaires de gestion des données privées ou confidentielles (GDPR, données médicales, etc.). Pour David Naramski, en fin d'analyse, "la Blockchain est une technologie dont la mise en place doit encore monter en maturité" et qui nécessite d’identifier clairement les cas d’usage et d’évaluer rigoureusement les bénéfices attendus.

La seconde présentation du jour était quant à elle dédiée à l'émergence de la Robotic Process Automation, une technologie appelée, dans un avenir proche, à épauler les organisations dans l'accomplissement de tâches répétitives et l'exécution de processus à faible valeur ajoutée, en déployant des solutions logicielles robotisées de traitement de l'information dans le cadre de besoins multi-fonctionnels et multi-applicatifs. Bernard Lecaillon, Director Operations & Human Capital chez Deloitte Luxembourg a mis en lumière les avantages – mais aussi les risques – que présente la RPA en s'appuyant sur des déploiements effectués par la firme tant en interne que pour le compte d'entreprises pionnières désireuses d'évaluer le potentiel des nouveaux "travailleurs numériques".

 

Propos recueillis par Michaël Renotte


Publié le 09 octobre 2018