Amélioration des soins, sécurité accrue, réduction des coûts, gains de productivité… L’Internet des objets (IoT) améliore le fonctionnement quotidien des hôpitaux et les transforme en établissements intelligents.

Plus de 15 millions d’économies par an

De plus en plus souvent confrontés à l’obligation de réduire leurs coûts d’exploitation pour causes de restrictions budgétaires, les hôpitaux publics ont régulièrement recours aux réductions d’effectifs pour réaliser ces économies. Des mesures qui mettent en danger la santé des patients tout comme celle des employés. Face à cette problématique, l’IoT apparaît comme une solution pour améliorer la gestion des établissements hospitaliers et leur efficacité opérationnelle.

A l’échelle mondiale, 60% des établissements de santé ont déjà adopté l’IoT. Et d’ici 2020, dans ce secteur, le nombre d’appareils connectés devrait augmenter de 680%. Selon P&S Market Research, le secteur mondial de la santé va ainsi dépenser près de 238 milliards d’euros pour l’Internet des objets d’ici 2023. Et on prévoit que l’IoT va permettre aux hôpitaux du futur de réaliser plus de 15 millions d’économies par an pendant 20 ans…

 

Sécurité et contrôle renforcés

L’IoT permet par exemple de réduire drastiquement les nombreux problèmes de sécurité auxquels les hôpitaux sont confrontés grâce à la technologie RFID. A l’aide d’un bracelet muni d’un système de localisation, on peut désormais éviter l’enlèvement des nouveaux-nés. Un marquage relié aux caméras de vidéosurveillance IP et aux systèmes de localisation en temps réel (RTLS) qui permet de verrouiller à distance ascenseurs et portes lorsque le nourrisson est retiré de sa zone sans autorisation. Appliquée sur les patients à haut risque, dans les services psychiatriques par exemple, cette technologie permet également de prévenir les fugues et d’intervenir plus rapidement lors d’une chute.

 

LIRE LA SUITE

 


Publié le 07 décembre 2018