Rencontre avec Gwenaël Gavray, Partner au sein de Sia Partners Luxembourg, qui nous présente les activités de sa société ainsi que ses ambitions et objectifs au Grand-Duché de Luxembourg. Il nous dévoile également sa feuille de route pour les années à venir.

Vous avez rejoint Sia Partners récemment, pour démarrer pourriez-vous nous parler un peu de vous et de votre parcours professionnel ?

J’ai débuté ma carrière à Luxembourg dans le conseil auprès d’Accenture. J’y suis resté 8 années et suis intervenu sur des projets couvrant la Banque Privée, la Banque d’investissement et l’industrie des fonds. J’ai ensuite rejoint BNP Paribas Securities Services pendant 1 année dans le département Transfer Agent afin de découvrir la réalité du monde opérationnel. Même si cette expérience a été extrêmement positive, les sirènes du monde du conseil m’ont rappelé et j’ai décidé de rejoindre le département conseil de Deloitte. J’y suis resté un peu plus de 6 ans, me permettant à la fois de m’investir sur de très grands projets de transformation dans le monde bancaire et des fonds, tout en m’investissant également sur des projets plus ciblés dans le monde du Digital, de la robotique et de l’optimisation de processus. La possibilité de rejoindre Sia Partners s’est finalement présentée il y a quelques mois, m’offrant l’opportunité de prendre part au développement d’une structure en plein essor, résolument digitale et flexible. L’idée m’a séduit et j’ai donc fait le pas.

 

Pourriez-vous nous en dire plus sur Sia Partners et son historique ?

Sia Partners a été créé il y a bientôt 20 ans, à Paris, à partir d’une feuille blanche. Trois jeunes consultants se sont associés pour créer leur propre société de conseil. En grandissant, ils ont intégré des professionnels venus du monde du conseil en veillant à conserver leur état d’esprit initial. Le défi était de proposer une offre de valeur distinctive. Il fallait trouver un élément déclencheur afin de répondre à des problématiques de transformation. C’est de la sphère réglementaire (nouvelles normes édictées par les instances gouvernementales sur le plan national et européen) qu’est venue cette étincelle. Sia Partners s’est notamment intéressé au processus de dérégulation de l’énergie et de la banque (Bâle II, ouverture à la concurrence…). Si bien que depuis dix-neuf ans, ces deux sujets se sont révélés extrêmement porteurs pour nos activités de conseil et représentent les deux tiers de notre activité. Actuellement Sia Partners avoisine les 1.100 consultants, dont 35% basés hors de France. Nous sommes présents dans une vingtaine de pays et enregistrons un chiffre d’affaires annuel de 170 millions d’euros.

 

Quel objectif poursuivez-vous en vous installant à Luxembourg ?

L’expertise de Sia Partners étant maintenant largement reconnue en France, comme en attestent les classements qui nous placent parmi les dix premiers acteurs du conseil en France, le bureau poursuit depuis plusieurs années une croissance internationale. L’enjeu consiste à dupliquer la même réussite dans d’autres zones géographiques. Un travail de longue haleine : chaque marché s’appréhende différemment. Sia Partners est convaincu du grand potentiel du marché luxembourgeois et y a ouvert un bureau en 2016. Après avoir posé les bases de la structure luxembourgeoise, nous entamons à présent une phase de forte croissance. Etant très proches des marchés belges et français, nous pouvons immédiatement nous appuyer sur un grand nombre d’experts, dans divers secteurs comme le bancaire, l’assurance l’énergie ou encore le transport, pour servir le marché luxembourgeois.

 

Quels services souhaitez-vous développer sur le marché Luxembourgeois ?

Sia Partners fournit des services généralement repris sous l’appellation « Management Consulting ». Notre cœur de cible est axé sur le secteur financier mais nous pouvons également servir d’autres industries en nous appuyant sur les bureaux français et belges. Pour simplifier, je vais regrouper la typologie de services que nous proposons en quatre catégories. Nous avons premièrement de nombreuses références à faire valoir dans le domaine de la Transformation Digitale couvrant la définition ou la revue de stratégie digitale, l’optimisation de l’expérience client, l’exploitation du potentiel gigantesque de la Data Science ou encore le déploiement de robotique (RPA) et de l’intelligence artificielle. Deuxième catégorie de services, nous assistons nos clients dans la mise en œuvre de leurs décisions stratégiques. Cela couvre des activités telles que le « Post Merger Integration », les « Due Diligence », le lancement de nouveaux produits ou services, ou tout simplement la réalisation de benchmarking concurrentiels. Un troisième volet de services reprend l’accompagnement de projets réglementaires (MIFID 2, GDPR, Anacredit, Bales 3, EMIR, DAC6, etc.). Enfin, je placerais dans une quatrième catégorie les initiatives liées à l’efficience opérationnelle. J’entends par là l’amélioration de processus, le revue et réduction des coûts de fonctionnement, ou encore l’optimisation des fonctions risque, compliance, trésorerie, etc.

De manière générale, toutes ces activités font appel aux compétences métiers de nos consultants ainsi qu’à leur capacité à accompagner le volet « MOA » (analyses fonctionnelles, collecte de besoins, conduite du changement, gestion de projet, PMO, etc.)

 

En matière d’évolution et de perspectives, quels sont les principaux axes de votre feuille de route pour les années à venir ?

Nous nous positionnons sur une logique de croissance organique à l’image de notre maison mère française qui affiche une croissance de 20% depuis quatre ans. Nous devons également anticiper la transformation de notre propre métier. Les bouleversements dans le digital impactent aussi bien nos clients que nous-mêmes. C’est en nous appuyant sur les outils nouvellement mis à notre disposition que nous pourrons être pertinents dans notre activité de conseil, introduire plus d’automatisation dans nos tâches et tendre vers plus de data science. C’est en s’appuyant sur ces impératifs que Sia Partners a développé le concept de « Consulting 4.0 », remodelant le métier de consultant pour l’adapter à l’ère digitale. Dès 2012, Sia Partners a par exemple senti la montée en puissance de la data science et a compris son fort potentiel. Aujourd’hui nous pouvons nous appuyer sur une expertise solide dans ce domaine et comptons bien en faire bénéficier nos clients.


Publié le 25 juillet 2018