Le logiciel vient de mettre à jour ses paramètres concernant la langue de Michel Rodange afin de proposer des traductions beaucoup plus précises.

Auparavant, la traduction du luxembourgeois se découpait en plusieurs morceaux de phrases et souffrait de plusieurs ratés : le mot Luxembourg était notamment traduit par Irlande.

Désormais, avec l'intégration de la traduction neuronale, les phrases seront traduites de manière beaucoup plus précise et correspondront davantage à la syntaxe du locuteur. Il sera également possible de traduire une page web entière dans Google Chrome. Le luxembourgeois entre ainsi dans le groupe composé d'une quarantaine de langues qui sont traduites de manière neuronale sur Google Translate.


Publié le 11 août 2017