Le groupe Econocom réalise au 1er semestre 2018 un chiffre d’affaires de 1 319 millions d’euros contre 1 169 millions d’euros au 1er semestre 2017, soit une hausse de 12,8 % dont 3,8 % à périmètre constant.

Sur le premier semestre, les activités ont connu les développements suivants :

• L’activité Technology Management & Financing (location) enregistre une croissance organique de 1,8 % de son chiffre d’affaires sur le semestre à 614 millions d’euros. Après une fin d’année 2017 particulièrement performante (28 % de croissance au quatrième trimestre), le premier trimestre 2018 ressortait en baisse de 6,3 % et le rebond tardif entamé au second trimestre et le report de contrats sur le troisième trimestre n’ont pas permis d’atteindre les volumes anticipés.

• L’activité Services poursuit sa dynamique de croissance, avec un chiffre d’affaires qui s’établit à 506 millions d’euros au premier semestre, en progression de 19,4 % dont 4,8 % en organique. Les synergies entre les activités historiques de la Planète et celles des Satellites, et le lancement de nouvelles offres intégrées permettront de conforter cette tendance et confirment la pertinence du modèle de développement du groupe.

• L’activité Products & Solutions réalise un nouveau semestre de hausse de son chiffre d’affaires à 198 millions d’euros, soit 40,7 % de croissance dont 6,7 % à périmètre constant. Le groupe gagne notamment des parts de marché dans les Administrations Publiques et bénéficie de synergies avec l’activité de location.

 

Résultat opérationnel courant et charges non courantes

Le résultat opérationnel courant1 (ROC) ressort à 34 millions d’euros sur le premier semestre 2018 contre 58 millions d’euros au 1er semestre 2017.

Le ROC de l’activité Technology Management & Financing est impacté par des provisions à hauteur de 9 millions d’euros. Retraité de ces provisions, il se monte à 23 millions d’euros en repli du fait d’un moindre volume de grandes opérations contributives et d’un effet dilutif sur la marge à court terme du gain de nouveaux clients.

Les activités Services et P&S enregistrent un ROC respectivement de 15 et 5 millions d’euros, en ligne avec leur niveau du S1 2017.

La décision d’accélérer la transformation du groupe et de l’activité Services France en particulier a conduit le groupe à constater des charges non courantes de l’ordre d’une vingtaine de millions d’euros sur le semestre.

 

Dette nette contenue et solidité financière réaffirmée

La dette nette du groupe s’établit à 395 millions d’euros, conforme à nos attentes et reflétant la saisonnalité habituelle de l’activité.

Le groupe dispose de sources de financement significatives et diversifiées, notamment des emprunts obligataires (EuroPP, Schuldschein et OCEANE), ainsi que de plus de 230 millions d’euros de lignes non tirées au 30 juin 2018 dont 140 millions d’euros confirmées sans clauses restrictives.

 

Programme de rachat d'actions

Le Conseil d’Administration, réuni le 17 juillet 2018, a réaffirmé sa pleine confiance dans les perspectives futures du groupe.

Compte tenu des solides fondamentaux d’Econocom et de sa situation financière saine, le Conseil d’Administration a par ailleurs donné mandat à son Président, Monsieur Jean-Louis Bouchard, pour procéder à des rachats d’actions pouvant aller jusqu’à 30 millions d’euros, représentant environ 5 % du capital du groupe. Ce programme pourra être mis en œuvre au cours des dix prochains mois en fonction des conditions de marché.

 

Objectifs annuels 2018

Compte-tenu du retard pris au premier semestre, le groupe a ajusté le 5 juillet ses perspectives annuelles et prévoit à présent de réaliser un Résultat Opérationnel Courant1 de 120 millions d’euros pour l’ensemble de l’année 2018.

Robert Bouchard, CEO d’Econocom déclare « Après la réalisation du plan stratégique Mutation 2013-2017, l’activité a redémarré plus lentement que prévu au premier semestre 2018. Nous sommes tous mobilisés pour atteindre nos objectifs du second semestre dans un contexte de marchés porteurs. Nous détaillerons à l’occasion de la présentation des résultats semestriels le 6 septembre, les mesures engagées par le groupe pour améliorer sa rentabilité et soutenir sa croissance à court et moyen termes ».

 

Communiqué par Econocom


Publié le 20 juillet 2018