Mick Levy occupe la fonction de Directeur de l'Innovation Business au sein de la société Business & Decision. Depuis Paris et régulièrement présent au Grand-Duché de Luxembourg, il est un observateur privilégié de l'innovation et propose ainsi à ses partenaires la mise en place de technologies matures à forte valeur ajoutée. Rencontre avec ce spécialiste de la donnée pour évoquer la portée et l'impact de la Data Science.

Indissociables et complémentaires

"La Data Science recouvre l'ensemble des technologies et des approches méthodologiques qui permettent d'avoir une exploitation avancée des data. Elle s'appuie notamment sur l'Intelligence Artificielle, qui vise à rendre les machines intelligentes et ainsi à les rapprocher du comportement humain," débute Mick Levy. Comme le précise l'expert, ces disciplines sont très anciennes : les théories telles que celle de la machine de Turing, notamment, ont été établies dès les années 1930. Plusieurs décennies plus tard, cette discipline s'est renforcée et se compose aujourd'hui de deux courants principaux, qui convergent : l’école des "statistiques", issu des mathématiques, qui a créé les premiers algorithmes, et l’informatique qui a inventé les approches de l’intelligence artificielle. "Avec la mise en commun de ces deux expertises, nous utilisons aujourd'hui le terme de Data Science. Cette conjonction confère une forte puissance aux entreprises qui s'y engagent," souligne le responsable de l'innovation.

De plus, digital et data sont aujourd'hui indissociables. "Le Digital c’est l’intimité, la Data c’est l’Intelligence," assène Mick Levy. Ce cercle vertueux débute par la collecte de données et aboutit à la création de nouveaux services innovants, qui bénéficient aux clients et aux entreprises qui exploitent de telles technologies. "Nous entendons constamment parler de transformation digitale, mais la vraie révolution est celle de la transformation data," précise-t-il. Aujourd'hui, on recense d'ores-et-déjà de nombreux applications concrètes, allant du domaine de l'aviation, notamment, à une utilisation dans la vie quotidienne avec l'avènement d'applications telles que les réseaux sociaux ou autres plateformes digitales. A titre d'exemple, Waze, le GPS collaboratif totalement drivé par l'IA, a transformé la manière dont nous nous déplaçons et s'est imposé très rapidement comme la référence en la matière. Au-delà de ces exemples très visibles, les données et l’intelligence artificielle, offrent de nombreuses opportunités aux entreprises de tous les secteurs et de toutes les tailles.

 

Challenges et opportunités

Cependant, une démarche Data Science présente plusieurs challenges pour les entreprises qui n'ont pas encore entamé leur virage digital. "Celles-ci doivent avant tout se poser la question de l'usage," explique Mick Levy, avant de poursuivre : "Avec la data comme nouvelle matière première, combinée aux technologies d'Intelligence Artificielle, tout est à inventer. L'IA va toucher tous les secteurs, domaines, professions, etc. Comment de telles innovations – et les services qui en découlent – peuvent-elles apporter de la valeur aux entreprises ? C’est la première question à se poser !". Selon l'expert, c'est le fait de travailler son patrimoine de data qui permettra aux entreprises de continuer à prospérer dans un environnement toujours plus numérique. "Le challenge le plus important est donc le suivant : récolter, traiter, stocker, gouverner les données," ajoute Mick Levy, spécialiste de la data au sein de Business & Decision, société qu'il a rejoint il y a 18 ans, après des études à l'école Polytech ’Nantes. Pour celui-ci, le Luxembourg a tout intérêt à titrer profit de son image de forteresse digitale, résultant notamment du secret bancaire, avec une attention particulière portée aux volets sécurité et confidentialité. "Il s'agit d'un point important, voire différentiateur, notamment suite à la mise en application du Règlement Général de la Protection des Données (RGPD) en Europe. Avec toute les données dont disposent les institutions financières, de nouveaux usages pourraient être créés," souligne Mick Levy. De plus, tous les acteurs sont aujourd'hui concernés par cette vague générale de digitalisation, mettant la data au cœur des stratégies et permettant ainsi de créer de nouveaux services et expériences pour les clients, puis in fine, de dégager du profit et un retour sur investissement important.

Mick Levy livre également plusieurs conseils aux professionnels qui souhaitent se lancer dans la Data Science : "Avant tout, ils doivent avoir une approche par l'usage : avoir une véritable finalité qui permettra de dégager du ROI. Ensuite, les sociétés sont aujourd'hui dans l'obligation de prendre soin de leurs données. Sans données de qualité, il est impossible de se lancer dans la Data Science, il est donc nécessaire de l'anticiper pour débuter dans ce domaine. Enfin, osez ! Les termes IA et Big Data peuvent faire peur, mais nous sommes aujourd'hui capables de faire mûrir des projets avec des résultats concrets en quelques semaines seulement". C'est le cas de projets visant à prédire le comportement de certains clients enclins à résilier leur contrat – et ainsi à réduire le taux d'attrition – ou encore la mise en place les chatbots dont l'approche innovante permet d'améliorer l'efficacité du service client. "Ces projets peuvent être menés très rapidement et apportent une véritable plus-value à l'entreprise. La Data est un véritable actif de l’entreprise. Après la période de collecte et d’épargne qu’ont connue les entreprises, le temps est maintenant venu de faire fructifier ce capital." conclut Mick Levy.

 

Pour suite toute l'actualité Data et IA, rendez-vous sur fr.blog.businessdecision.com.

 

Interview par Alexandre Keilmann


Publié le 19 septembre 2018