L'approche ContinuousNEXT, qui permet aux entreprises d'adopter de nouveaux modèles qui redéfinissent la manière dont elles créent, génèrent et capturent de la valeur, se fonde sur la protection des données et l'intelligence augmentée, mais aussi sur la culture d'entreprise, la gestion de produits numériques et les jumeaux numériques.

Piratez votre culture d'entreprise

Il est donc entendu que les organisations doivent posséder une culture dynamique pour entamer une approche ContinuousNEXT. Près de la moitié des CIOs considèrent cependant que les problématiques d'ordre culturel sont le principal obstacle à la réalisation du potentiel de l'économie numérique. Gartner estime que le changement de culture ne doit pas nécessairement être de grande ampleur et recommande une politique des petits pas.

"Pour changer votre culture, piratez-la", a préconisé Jessy Sussin (Managing Vice President for Sales and Customer Experience Research, Gartner). "Par piratage culturel, nous n’entendons pas chercher un point vulnérable par lequel entrer dans un système", a-t-elle précisé. "Il s’agit de trouver des points vulnérables dans votre culture et de les transformer en un véritable changement durable. Ce piratage culturel consiste à accomplir de petites actions qui, prises isolément, passent presque inaperçues. Les piratages bien exécutés ont une grande visibilité, déclenchent des réactions émotionnelles et ont des résultats immédiats."

Jessy Sussin a encore révélé que, selon une enquête de Gartner, les CIOs passaient 70% de leur temps en réunions et à traiter leur courrier électronique. Pour y remédier, les CIOs peuvent libérer du temps en remplaçant la plupart de ces réunions par de brèves notes écrites, par exemple. Jessy Sussin a encore encouragé les CIOs à céder une part de leur pouvoir de décision pour que d'autres puissent choisir les mesures à prendre. "Laissez la personne qui a un bonne idée devenir le CEO de son idée", a-t-elle recommandé.

 

Du projet informatique au produit numérique

La gestion de produits numériques est un autre impératif fondamental de l'approche ContinuousNEXT et son adoption accélérée signifie que, si les responsables informatiques ne s'y attellent pas rapidement, ils risquent de ne jamais rattraper leur retard. L’enquête CIO Agenda 2019 de Gartner pointe que les entreprises les plus performantes ont deux fois plus de chances de parvenir à un mode de livraison centré sur le produit.

"La gestion des produits numériques n’est pas simplement une façon différente de faire de l’informatique. C’est une façon différente de mener les activités économiques", a souligné Andy Kyte (Research Vice President & Distinguished Analyst, Gartner). "Les entreprises les plus puissantes ont aujourd’hui intégré la technologie numérique à leurs produits pour créer une nouvelle pratique de gestion. Par exemple, plus personne ne se demande si Amazon est un détaillant ou une entreprise technologique : elle est les deux à la fois. Tesla est une entreprise technologique du secteur automobile et Apple est une entreprise technologique qui fait maintenant aussi partie du secteur de la santé. Technologie numérique et produits innovants deviennent indivisibles dans tous les secteurs."

Andy Kyte a encore expliqué que "les responsables produits allaient de plus en plus appliquer des méthodes de pensée créatrice et agiles pour donner corps à l'expérience utilisateur." L'analytique et l'intelligence continue alimentent selon lui l'évolution constante des produits, et les méthodes DevOps permettent de fournir des mises à jour hebdomadaires, voire quotidiennes, des produits. "C’est pourquoi la gestion de produits numériques est en train de supplanter la gestion de projets informatiques", a-t-il résumé.

 

L'entreprise et son double

Utilisée initialement sur des engins spatiaux et aéronautiques extrêmement critiques, la technologie des jumeaux numériques (digital twins) est aujourd'hui régulièrement utilisée pour gérer,  au moyen de capteurs et de modèles informatiques, des objets physiques tels que des moteurs à réaction et des éoliennes. Airbus utilise ainsi les jumeaux numériques dans le cadre des tests en vol de ses avions avant leur commercialisation, chaque appareil étant équipé de plus de 3.000 capteurs à bas coût. Le groupe Mitsubishi a quant à lui numérisé, grâce aux jumeaux numériques, l'ensemble des processus de l'une de ses usines japonaises. L'expérimentation s'avérant concluante, le groupe va créer dès l'an prochain un jumeau numérique pour chacune de ses 70 usines dans le monde.

Mais les jumeaux numériques évoluent et deviennent de plus en plus robustes. Daryl Plummer (Research Vice President & Distinguished Analyst, Gartne) a déclaré aux CIOs qui assistaient à son intervention qu’ils pouvaient dorénavant créer un jumeau numérique de leur organisation, ce que Gartner appelle un DTO (Digital Twin of an Organization). Avec les DTO, les entreprises peuvent littéralement visualiser comment les gens travaillent, les systèmes et les processus qu’ils utilisent et comment les charges de travail se déplacent d’un département à l’autre. "C’est comme enlever le toit de votre lieu de travail et regarder à l’intérieur", a-t-il expliqué. "Dans un DTO, vous commencez avec un environnement réel où de vraies personnes et des machines travaillent ensemble. Cela génère une intelligence continue sur ce qui se passe en temps réel. Le DTO permet aux entreprises de modéliser différents scénarios, d’en choisir un, puis de les concrétiser dans le monde physique."

 

Michaël Renotte


Publié le 29 novembre 2018