Par Yves Reding, CEO, EBRC.

Nous sommes tous membres, acteurs, décideurs ou dirigeants de la communauté digitale.

Dans un précédent livre blanc intitulé « Digital needs Trust », nous avons tenté de décrire les challenges qui nous attendent dans notre « core business » : comment construire ensemble un écosystème digital de confiance ?

Nous sommes, chacun dans nos secteurs d’activité, que ce soit la banque, la finance au sens large, les FinTechs, le commerce électronique, le secteur de la santé, de la pharma, des biotechnologies, des institutions européennes et internationales, de l’industrie, des services digitaux, du spatial, de la défense, des bureaux d’avocats, des start-ups… animés par la même ambition :

Construire un monde meilleur avec le digital.

Le digital offre en effet des opportunités illimitées et pourrait nous permettre de solutionner les plus grands défis de l’Humanité, dont l’abolition de la faim dans le monde, améliorer considérablement les diagnostics médicaux, les soins de santé et donc de sauver des vies.

Le dossier « patient » de l’agence « e-Santé »  auquel nous avons participé et pour lequel nous réalisons les opérations IT poursuit ce but : sauver des vies et améliorer la santé par le développement de la médecine personnalisée.

Le projet de Céline Bardet « We are not weapons of war », développé avec Share IT au sein de l’incubateur français « Station F », et supporté par InTech et EBRC nous inspire tous. C’est un exemple concret de la démarche « Tech4Good » à lire sans modération pages 24 et 25 et à partager…

Oui, le digital permet de développer un monde plus socialement responsable.

Oui, la transformation digitale permet d’améliorer les services bancaires, d’assurer une meilleure transparence des transactions via la technologie blockchain ou de faciliter l’analyse de ses clients (KYC).

Oui, nous croyons au formidable potentiel du digital.

Mais ne soyons pas candides. Se lancer dans le monde digital ne s’improvise pas. Traverser les cyber-océans nous ouvrira de nouvelles perspectives et de nouveaux horizons. Il s’agit non seulement d’adapter ses techniques de navigation mais également d’apprendre à se protéger par rapport aux risques intrinsèques du cyber-espace, afin de devenir cyber-résilient (voir pages 4 à 15).

EBRC - European Business Reliance Centre - se veut un partenaire de confiance, spécialiste du digital, un guide pour vous aider à naviguer en toute cyber-confiance sur les cyber-océans, accélérer, profiter des vents porteurs, éviter ou traverser les cyber-tempêtes afin d’arriver à bon port, sain, sauf et meilleur.


Publié le 27 novembre 2018